Open d'Australie (H) : Djokovic et Federer n'ont pas traîné, Fognini s'est encore fait peur, Tsitsipas sans jouer, Dimitrov et Berrettini à la trappe

Novak Djokovic avait lâché un set au premier tour contre l'Allemand Struff. Mercredi, il n'a pas fait preuve de la même compassion envers son adversaire suivante Tatsuma Ito. Dominateur du premier au dernier point, le Serbe a passé le Japonais classé 146eme mondial à la moulinette (6-1, 6-4, 6-2 en 1h31 de jeu), le tout sans concéder la moindre break et en abandonnant seulement trois points à Ito sur son service. Une véritable démonstration du rouleau-compresseur Djokovic en guise d'échauffement avant de retrouver au troisième tour un autre Japonais mais beaucoup plus dangereux sur le papier celui-ci Yoshihito Nishioka. Tombeur mercredi en trois sets (6-4, 6-3, 6-4) du Britannique Daniel Evans, tête de série numéro 30 du tournoi, le 17eme au classement mondial, encore jamais parvenu à ce stade dans un tournoi du Grand Chelem avant mercredi, avait toutefois pris une correction semblable à celle reçue par son compatriote face au numéro 2 mondial il y a trois mois en Coupe Davis (6-1, 6-2), quelques jours après avoir surpris Gaël Monfils.

Federer déroule et retrouvera Millman, Tsitsipas sans jouer


Visiblement pressé lui aussi, Roger Federer a passé encore moins de temps sur le court que Djokovic pour éjecter le compatriote du septuple vainqueur de l'épreuve Filip Krajinovic (6-1, 6-4, 6-1, 1h27). Comme lundi face à l'Américain Steve Johnson, le Suisse a déroulé face au Serbe. Balayé dans le premier ainsi que le troisième set, le tombeur la veille de Quentin Halys à l'issue d'un match-marathon a uniquement freiné Federer dans la deuxième manche, lorsqu'il a débreaké à 4-3 (le seul break du Serbe dans cette partie) en faveur du numéro 3 mondial. Le Bâlois a alors tout de suite remis un coup de collier pour reprendre ses distances. Il n'a plus jamais revu Krajinovic ensuite. Au troisième tour, le sextuple lauréat de l'Open d'Australie et vainqueur mercredi de son 99eme match à Melbourne, retrouvera une vieille connaissance qui ne lui a pas laissé que de bons souvenirs. Federer croisera en effet de nouveau la route de John Millman, qui l'avait fait mettre pied à terre en quatre sets (3-6, 7-5, 7-6, 7-6) en 2018 à l'US Open dans la fournaise de Flushing Meadows. Federer aura l'occasion de prendre sa revanche face à l'Australien vendredi.  Stefanos Tsitsipas a eu besoin d'encore moins de temps que Djokovic pour se hisser au troisième tour. Et pour cause : l'Allemand Philipp Kohlschreiber ayant déclaré forfait, le Grec s'est qualifié sans jouer. Idéal avant de se frotter au prochain tour à un Milos Raonic (n°32) impressionnant mercredi face à Christian Garin (6-3, 6-4, 6-2). Si le géant canadien retrouve son meilleur niveau, Tsitsipas a du souci à se faire. Contrairement à Diego Schwartzman (n°14) et Dusan Lajovic (n°24), bourreaux respectifs de l'Espagnol Davidovich Fokina et de l'Australien Polmans, Matteo Berrettini, lui, a déjà fait ses adieux au tournoi.

Quand on reparle de Tennys Sandgren...


L'Italien qui avait atteint le dernier carré de l'US Open en août dernier s'est fait surprendre en cinq sets (7-6, 6-4, 4-6, 2-6, 7-5) par un Tennys Sandgren décidément très à l'aise sur les courts de Melbourne Park. Quart de finaliste il y a deux ans après avoir notamment écarté Dominic Thiem sur sa route, l'Américain qui arborait encore récemment une imposante moustache et au prénom prédestiné pour ce sport a trouvé la force pour repartir au combat face au numéro 8 mondial après que celui-ci a réussi à recoller à deux manches partout malgré la perte des deux premières. Le joueur classé au 100eme rang mondial signe l'un des exploits du jour. Il retrouvera au prochain tour son compatriote Sam Querrey, venu à bout mercredi du Lituanien Berankis. La deuxième sensation de ce mercredi est à mettre au crédit d'un autre Américain Tommy Paul (22 ans), qui s'est, lui, offert Grigor Dimitrov, là aussi en cinq sets (6-4, 7-6, 3-6, 6-7, 7-6). Mené deux sets à rien également par le 80eme mondial, le Bulgare, comme Berrettini, est revenu à 2-2 avant de s'écrouler dans le super tie-break (10-3). Une sacrée performance pour le natif du New Jersey, comme, ensuite, certes dans une moindre mesure pour John Millman. Le tombeur d'Ugo Humbert au tour précédent a cette fois pris Hubert Hurkacz (n°31) dans ses filets. Une victoire sans appel (6-4, 7-5, 6-3) de l'Australien classé au 47eme rang mondial, avant ses retrouvailles tant attendues avec le roi Roger.

Fognini s'est encore fait peur


Fabio Fognini avait remonté un retard de deux sets avant de l'emporter au super tie-break, mardi (le match avait débuté lundi avant d'être interrompu), aux dépens du serveur américain Reilly Opelka (6-3, 7-6, 4-6, 3-6, 7-6 (5)). Vingt quatre heures plus tard, l'Italien était de retour sur le court, face à Jordan Thompson. Et pour la deuxième fois en deux jours, le numéro 12 mondial a encore dû patienter jusqu'au super tie-break du dernier set si cher aux organisateurs de l'Open d'Australie depuis l'année dernière pour obtenir la délivrance face à l'Australien devant son public (7-6, 6-1, 3-6, 4-6, 7-6 (4). Contrairement au scénario qui avait animé son marathon des deux jours précédents, « Fogna », qui ne s'est pas fait que des amis durant les quatre heures de jeu de ce match interminable, avait pourtant pris nettement les devants cette fois dans la partie, en remportant les deux premières manches. Mais poussé par les spectateurs australiens, le joueur classé au 66eme rang mondial a réussi à recoller, comme Fognini l'avait fait la veille face à Opelka. Thompson, contraint de courir après le score pendant toute la dernière manche, a ensuite sauvé quatre balles de match, préservant ainsi l'espoir de faire chuter la tête de série numéro 12 dans le super tie-break. Un rêve qui s'est vite envolé. Comme Paul face à Dimitrov et Cilic devant Paire dans le même exercice un peu plu tôt, le natif de Sanremo a en effet très vite pris le large et n'a jamais tremblé (10-4). Pourtant, les frissons, Fognini y est habitué depuis le début de cet Open d'Australie. Ce qui ne l'empêche pas de rester en course. Son prochain adversaire l'Argentin Guido Pella (n°22) est prévenu.

OPEN D'AUSTRALIE (Australie, Grand Chelem, dur extérieur)
Tenant du titre : Novak Djokovic (SER)

2eme tour
Nadal (ESP, n°1) - Delbonis (ARG)
Gojowczyk (ALL, Q) - Carreno Busta (ESP, n°27)
Kyrgios (AUS, n°23) - Simon (FRA)
Ymer (SUE) - Khachanov (RUS, n°16)

Monfils (FRA, n°10) - Karlovic (CRO)
Bedene (SLO) - Gulbis (LET, Q)
Fritz (USA, n°29) - Anderson (AFS)
Bolt (AUS) - Thiem (AUT, n°5)

Medvedev (RUS, n°4) - Martinez (ESP, Q)
Munar (ESP) - Popyrin (AUS)
Isner (USA, n°19) - Tabilo (CHI, Q)
Seppi (ITA) - Wawrinka (SUI, n°15)

Goffin (BEL, n°11) - Herbert (FRA)
Sugita (JAP) - Rublev (RUS, n°17)
Basilashvili (GEO, n°26) - Verdasco (ESP)
Gerasimov (BIE) - A.Zverev (ALL, n°7)

Sandgren (USA) bat Berrettini (ITA, n°8) : 7-6 (7), 6-4, 4-6, 2-6, 7-5
Querrey (USA) bat Berankis (LIT) : 7-6 (2), 4-6, 6-4, 6-4
Pella (ARG, n°22) bat Barrère (FRA) : 6-1, 6-4, 3-6, 6-3
Fognini (ITA, n°12) bat Thompson (AUS) : 7-6 (4), 6-1, 3-6, 4-6, 7-6 (4)

Fucsovics (HUN) bat Sinner (ITA) : 6-4, 6-4, 6-3
Paul (USA) bat Dimitrov (BUL, n°18) : 6-4, 7-6 (6), 3-6, 6-7 (3), 7-6 (3)
Millman (AUS) bat Hurkacz (POL, n°31) : 6-4, 7-5, 6-3
Federer (SUI, n°3) bat Krajinovic (SER) : 6-1, 6-4, 6-1

Tsitsipas (GRE, n°6) bat Kohlschreiber (ALL) : forfait
Raonic (CAN, n°32) bat Garin (CHI)  : 6-3, 6-4, 6-2
Cilic (CRO) bat Paire (FRA, n°21) : 6-2, 6-7 (6), 3-6, 6-1, 7-6 (3)
Bautista Agut (ESP, n°9) bat Mmoh (USA, WC) : 5-7, 6-2, 6-4, 6-1

Schwartzman (ARG, n°14) bat Davidovich Fokina (ESP) : 6-1, 6-4, 6-2
Lajovic (SER, n°24) bat Polmans (AUS, WC) : 6-2, 6-4, 6-3
Nishioka (JAP) bat Evans (GBR, n°30) : 6-4, 6-3, 6-4
Djokovic (SER, n°2) bat Ito (JAP, WC) : 6-1, 6-4, 6-2