Open d’Australie (H) : Ça passe pour Nadal, Berrettini et Shapovalov

Rafael Nadal ne manquera pas le troisième tour de l’Open d’Australie. S’il a dû rester quasiment trois heures sur le court, le « Taureau de Manacor » n’a eu besoin que de trois manches pour venir à bout de Yannick Hanfmann. L’entame de match a été très équilibrée mais la balle de break obtenue dans le cinquième jeu par l’Allemand a été une sonnette d’alarme pour le numéro 5 mondial. Breakant dans la foulée, Rafael Nadal a dû écarter une balle de débreak avant de conclure le premier set sur le service du 126eme mondial. Le Majorquin a alors manqué de tranchant sur les quatre balles de break qu’il a pu obtenir au fil de la deuxième manche. Toutefois, la tête de série numéro 6 a fini par trouver la solution et prendre le service de Yannick Hanfmann puis, à sa troisième balle de set, accroître son avantage sur le 126eme mondial. Mis sous pression d’entrée, l’Allemand a tenu bon en écartant trois balles de break mais ce n’était que partie remise. Sur son jeu de service suivant, il a craqué et permis à Rafael Nadal de faire la course en tête. Sans forcer, l’Espagnol a fait preuve de patience puis, après avoir manqué deux premières balles de match sur le service de l’Allemand, a conclu la rencontre sur son propre engagement (6-2, 6-3, 6-4 en 2h43’). Karen Khachanov ou Benjamin Bonzi sera son prochain adversaire.

 

Shapovalov a dû s’employer, Berrettini à peine moins


Denis Shapovalov a fini par avoir le dernier mot sur Soonwoo Kwon. Le Canadien, tête de série numéro 14, a été mis en difficulté par le Sud-Coréen qui, au bout de trois jeux décisifs, a mené deux manches à une. Toutefois, le 14eme joueur mondial a trouvé les solutions pour revenir à hauteur juste avant de disputer un quatrième tiebreak. Breakant très tôt dans la dernière manche, Denis Shapovalov a pris ses distances pour finalement conclure la rencontre sur le service du 54me mondial (7-6, 6-7, 6-7, 7-5, 6-2 en 4h29’). Au troisième tour, le Canadien retrouvera la tête de série numéro 23 Reilly Opelka. L’Américain atteint ce stade de l’Open d’Australie pour la première fois de sa carrière au bénéfice de son succès sur l’Allemand Dominik Koepfer (6-4, 6-3, 7-6 en 2h15’). Tête de série numéro 7, Matteo Berrettini s’est sorti du piège tendu par l’Américain Stefan Kozlov. Si l’Italien a déroulé dans la première manche, il a vu le 169eme mondial recoller au score. Grâce à seule balle de break du troisième set, le 7eme mondial a su reprendre l’avantage avant de dérouler à nouveau pour se qualifier (6-1, 4-6, 6-4, 6-1 en 2h40’) et rejoindre Carlos Alcaraz. L’Espagnol, tête de série numéro 31, a dominé Dusan Lajovic en trois manches (6-2, 6-1, 7-5 en 1h59’).

Lorenzo Sonego, tête de série numéro 25, a mal démarré face à Oscar Otte mais a fini par trouver la bonne carburation pour l’emporter en quatre manches (2-6, 6-2, 6-3, 6-1 en 2h34’) et rejoindre Miomir Kecmanovic, tombeur de Tommy Paul (7-6, 7-5, 7-6 en 3h01’) au troisième tour. Pablo Carreño-Busta, tête de série numéro 19, a rejoint Sebastian Korda après son succès à l’arraché sur Tallon Griekspoor (6-3, 6-7, 7-6, 3-6, 6-4 n 4h14’).


>