Open d'Australie : Djokovic, était-ce vraiment une déchirure ?


Un médecin de l'ATP a été invité par le site Puntodebreak.com à donner son avis sur les doutes escortant Novak Djokovic à propos de la véracité de ses blessures : "Je ne connais personne qui, avec une déchirure aux abdominaux, puisse frapper la balle comme le fait Novak Djokovic. Donc soit il est fait d'une autre matière, soit sa blessure était peu importante. C'est forcément ça, sinon c'est quasiment impossible de bouger et encore moins de frapper la balle. Lui le fait, je ne sais pas comment." Son match du troisième tour de l'Open d'Australie, contre Taylor Fritz, a suscité une nouvelle polémique, le Serbe semblant au bord de l'abandon avant de parvenir à l'emporter en cinq sets. Pour finalement aller glaner son 18eme titre du Grand Chelem...


"Je ne pense pas qu'un champion comme lui ressente le besoin de s'inventer des blessures pour se donner un avantage, estime de son côté Michael Stich, vainqueur de Wimbledon en 1991. Il l'a prouvé tout au long de sa carrière. Après un match, ça tire de partout, c'est toujours compliqué de savoir si un joueur est blessé ou non... Il doit faire avec et se battre malgré ses ennuis. Avait-il besoin de simuler contre Fritz ? Si c'était face à Rafael Nadal, Dominic Thiem ou Alexander Zverev, d'accord, mais là... Je n'y crois pas." L'Allemand estime enfin que le n°1 mondial "étant plus jeune, il peut finir devant ses rivaux" dans la course au plus grand nombre de victoires en tournois du Grand Chelem - 20 pour Roger Federer et Rafael Nadal, 18 donc pour Novak Djokovic.

>