Open d'Australie : Djokovic entretient le suspense autour de sa participation

Novak Djokovic est au centre de tous les débats quand est évoquée la prochaine édition de l’Open d’Australie (17-30 janvier). A un mois et demi de la première levée du Grand Chelem, le numéro 1 mondial n’a pas indiqué s’il sera au rendez-vous ou non pour briguer une dixième couronne à Melbourne. La raison ? Le Serbe n’a pas dévoilé son statut vaccinal alors que l’Etat de Victoria a été ferme, les joueurs non vaccinés ne seront pas acceptés sur le territoire australien. Et aucun passe-droit ne sera accordé au recordman de victoires à l’Open d’Australie. Novak Djokovic a pris la parole à ce sujet vendredi après l’élimination de la Serbie en demi-finales de la Coupe Davis. Et les réponses tant attendues ne sont pas sorties de la bouche du Serbe, toujours aussi flou.

« Vous saurez très bientôt »


« Je suis vraiment fatigué de cette saison et de toute cette année. Je comprends que vous vouliez des réponses sur où et comment je vais commencer la saison, mais on verra ce que nous réserve le futur. Je ne peux pas vous donner une date, mais évidemment l'Open d'Australie arrive vite, alors vous saurez très bientôt », a-t-il dévoilé. Le suspense reste entier donc. Cette situation fait d’autant plus couler d’encre que « Nole », actuellement à égalité avec Rafael Nadal et Roger Federer, peut devenir le recordman de titres en Grand Chelem en janvier prochain, avec un éventuel 21eme sacre. Ces derniers jours, Srdjan Djokovic a semé un peu plus le doute autour de la participation de son fils. « Je ne sais vraiment pas si ça se passera. Probablement pas dans ces conditions, avec ce chantage (l'obligation vaccinale) et alors que c'est fait de cette façon. Je ne ferais pas ça comme ça, et il est mon fils, alors vous pouvez en tirer les conclusions », lançait-il, cash, dans la presse serbe. Mystère.

>