Herbert écœuré par Raonic

Reuters

En retrait ces deux dernières saisons, en raison des blessures, Milos Raonic est de retour aux affaires en ce début d'année 2019. Nick Kyrgios et Stan Wawrinka, ses deux victimes lors des premiers tours, sont là pour en témoigner. Et Pierre-Hugues Herbert s'est ajouté à la liste, incapable de stopper la machine canadienne (6-4, 6-4, 7-6 [5]) au 3e tour de l'Open d'Australie.

L'Alsacien, de plus en plus consistant en simple, lui l'excellent joueur de double, est pourtant dans une bonne période, comme le prouve son tableau de chasse de ce mois de janvier, qui compte quelques jolis noms (Thiem, Querrey, Chung...). Mais il n'a rien pu faire pour inquiéter le géant canadien. Alors que Wawrinka avait été écœuré par un match à quatre tie-breaks au tour précédent, "P2H" n'a pas réussi à tenir jusqu'au jeu décisif dans les deux premiers sets, en cédant sur les deux balles de break qu'il a eu à défendre.

Il y aura eu un joli sursaut d'orgueil dans le troisième set, avec un débreak à 2-1, sur ce qui sera la seule opportunité pour Herbert de prendre le service de son adversaire dans ce match. Et ensuite une tentative de come-back dans le tie-break, de 5-1 à 5-5, puis une balle de match sauvée à 6-5. Mais si le Français a fait son match, notamment au filet (31 points remportés sur 39), il a fini par rendre les armes au bout de 2h01 seulement. Saoulé de coups par Raonic, qui termine avec des statistiques effrayantes: 23 aces (92 depuis le début du tournoi), 70% de première balle, et surtout 51 coups gagnants pour 12 fautes directes. Son prochain adversaire, qui sera Alexander Zverev ou Alex Bolt, sait à quoi s'attendre.