NFL : Patrick Mahomes, un prophète

Marc-Angelo Soumah aime comparer les footballs américain et européen. Après avoir rapproché le départ de Tom Brady aux Buccaneers d’un Lionel Messi qui quitterait Barcelone, notre consultant associe justement Patrick Mahomes au club catalan : « Il est un peu comme le Barça de Pep Guardiola, qui accélérait pendant un quart d’heure et mettait trois buts, puis ralentissait et remettait deux buts en dix minutes. Mahomes et les Chiefs, c’est pareil, c’est le football total de Johan Cruyff. Dès qu’il y a un moment de déconcentration chez l’adversaire, en cinq minutes ça va très vite. C’est ce qu’il s’est passé à la fin du Super Bowl. La défense des 49ers était physique sur lui, mais dès qu’ils ont ralenti, il a pu faire ce qu’il sait faire. Et si tu laisses du temps à Mahomes, c’est foutu. »

Mahomes a progressé, encore
 

Une fois qu’on a compris ça, et tout le monde l’a bien compris, est-il alors possible d’arrêter Mahomes ? La réponse est dans la question : « Quand tu finis MVP la première saison, normalement tu as plus de difficultés ensuite, car tout le monde a tes vidéos. On sait ce que tu aimes ou pas, c’est plus simple de t’attaquer, à l’image de Baker Mayfield à Cleveland. Mahomes a beau avoir été blessé, il a continué à progresser, il a trouvé des solutions. Et comme la défense s’est largement améliorée avec le coordinateur Steve Spagnuolo… Tous les receveurs ont prolongé. Ils avaient déjà une Ferrari et ils la gardent, ils renforcent leur ligne offensive tout en conservant les coureurs et receveurs, et la défense sera encore plus à l’aise puisque ce sera la deuxième année de Spagnuolo. »



A l’image de Bill Belichick qui laisse partir Tom Brady des Patriots, ce qui veut dire qu’il sait ce qu’il a derrière, si les Chiefs n’ont pas retenu Alex Smith il y a deux ans, c’est parce qu’ils possédaient Mahomes. « Il a été un vrai mentor pour lui », rappelle Marc-Angelo Soumah. Le prodige de 24 ans a terminé de se forger avec son coach, Andy Reid : « Ils vont rester dix ans ensemble ! Ils prennent des 17-0 dans un match, des 24-0, mais ils gagnent quand même. Et vu que la défense va donc s’améliorer encore… »

Pat Mahomes vs Lamar Jackson
 

Aucune autre franchise n’ayant sollicité un des coachs de Kansas City avant la date limite pour passer des entretiens (avant le Super Bowl)., tout est effectivement en place pour que Mahomes s’épanouisse et nous éblouisse encore. « Andy Reid avait Donovan McNabb à Philadelphie, ça faisait déjà quatre finales de conférence… Désormais il a Mahomes, c’est Super Bowl. On a eu Tom Brady et les Patriots conte Peyton Manning pendant quinze ans, place au génie Mahomes contre le plus terrestre et efficace Lamar Jackson, MVP cette saison à Baltimore. » Beaucoup choisiront le camp de Mahomes, d’un romantisme comme on n’en avait plus vu depuis bien longtemps en NFL.

Notre ancien joueur se mue en historien pour conclure : « On a beaucoup parlé de l’attaque West Coast des 49ers, mais Bill Walsh n’était pas le premier. Don Coryell avait installé ce jeu très vertical à San Diego dans les années 1980. Tu prenais des longues passes dans la tête toute la journée, à tel point qu’on l’avait surnommé ‘Air Coryell’. Mahomes, c’est l’évolution de ce jeu-là, avec un peu de magie en plus. Il peut regarder d’un côté et lancer de l’autre, et pourquoi pas de la main gauche… On n’a jamais vu ça. Il maîtrise tant le système qu’il se permet d’improviser, mais toujours en respectant les règles, car il sait comment les briser. Ce n’est pas duplicable. » Mahomes et Andy Reid seraient donc la version 2.0 du duo Tom Brady – Belichick.



>