Pour Danny Ainge, la cohésion collective au Jazz n'était pas bonne

USA Today Sports

En quelques semaines, Danny Ainge et le Jazz ont fait exploser le noyau dur de l'équipe. Rudy Gobert et Donovan Mitchell, les deux meilleurs joueurs des dernières années à Utah, ont été échangés.

Pourquoi avoir pris cette décision ? Le directeur général répond avec ce qu'il a observé la saison passée.

« Ce que j’ai vu pendant la saison, c’est un groupe de joueurs qui ne croyaient pas vraiment les uns en les autres", avance-t-il. "L’ensemble du groupe, ils s’appréciaient peut-être encore plus que ce qui a été dit, mais je ne suis pas sûr qu’il y avait une vraie confiance réciproque. Quand nous sommes arrivés en playoffs, je me suis dit que cette équipe avait connu des playoffs décevants et qu’elle attendait peut-être ce moment. Je leur ai laissé le bénéfice du doute, mais l’équipe n’a pas été performante, une fois de plus. »

Pourtant, le Jazz avait notamment dominé la saison régulière en 2020/2021 avec ses deux All-Stars et s'imposait comme un candidat au titre année après année. Mais sans jamais passer le cap ensuite en playoffs, au moment où cela compte le plus.

"Je dis simplement que lorsque l’adversité a frappé, on sent la détermination qu’il peut y avoir dans une équipe qui a ce vrai truc, à se soutenir l’un l’autre. Individuellement, ils étaient déterminés, mais je ne crois pas qu’ils l’aient été collectivement. On a vu beaucoup de joueurs essayer de se débrouiller seuls, car la confiance en l’autre n’était pas aussi grande que dans les équipes que j’ai connues. »


>