Playoffs - NBA : LeBron James : "On s'est fait botter le cul"

Reuters

"Nous devons être meilleurs, si nous voulons forcer un septième match. Il y a évidemment beaucoup de leçons à apprendre de cette rencontre et il y a beaucoup de choses à revoir, pour espérer faire mieux dans le sixième. Mais ils nous ont botté le cul, il n'y a rien d'autre à dire", a dit James dépité en conférence de presse. C'est avec un même langage corporel qu'il a affiché son désarroi sur le parquet, malgré une performance honorable (24 pts, 7 passes, 5 rbds), en cachant sa tête dans une serviette sur le banc et en regagnant le vestiaire cinq minutes avant le terme. "Ce qui me traversait l'esprit dans ces moments-là, c'est qu'ils nous bottaient les fesses", a-t-il insisté. "Mais à la fin de la journée, ce n'est qu'un match. Ils ont fait ce qu'ils étaient censés faire. Et nous avons l'occasion d'égaliser une nouvelle fois dans cette série." Menés 3-2, les Lakers n'ont en effet plus droit à l'erreur, s'ils veulent poursuivre leur route vers un "back-to-back" (doublé). Ils devront s'imposer chez eux jeudi, pour arracher un 7e et dernier match, de nouveau à Phoenix samedi.

Invité à dire dans quel état d'esprit il était avant le prochain rendez-vous couperet au Staples Center, James a résumé la situation ainsi: "il faut gagner, sinon on rentre à la maison". "Dans ces cas-là vous devez tirer toutes les balles que vous avez et jeter le pistolet aussi. Je me réjouis du contexte à domicile. Les supporters des Lakers vont nous donner beaucoup d'énergie. J'ai hâte de vivre ce moment, de relever ce défi et de voir ce qui fera ressortir le meilleur de moi-même", a-t-il ajouté avec un regain de volonté. Mardi l'absence d'Anthony Davis, blessé à l'aine, a grandement pénalisé les Lakers. Et son retour, a priori indispensable à un comeback de L.A., n'est pas du tout garanti jeudi. "Je m'attends à ce qu'il ne joue pas ce sixième match. S'il y a du changement, nous ferons le point, mais dans mon esprit, il ne jouera pas", a grimacé James, pessimiste.


>