NBA - Sprint final : qui va craquer à l’Est ?

Reuters

Comme bien souvent ces dernières saisons (si l'on met de côté le fameux Nuggets-Wolves de l’an passé), c’est à l’Est que le suspense est le plus intense pour connaître le Top 8. Cette année, cinq équipes font fort avec seulement trois succès qui les séparent. Petit point sur deux dernières semaines de compétition qui risquent de donner des sueurs froides aux fans de ces franchises… 

10ème : Charlotte Hornets (35V - 39D) 

 

Ce qu’il se passe en Caroline du Nord est assez improbable ! Quasiment éliminés il y a une semaine, les Hornets sont en fusion ! Le rêve est permis pour les coéquipiers de Nicolas Batum qui, après avoir fait le boulot face aux Wolves, ont battu les Celtics, les Raptors et les Spurs, excusez du peu ! Le succès à Toronto est évidemment le symbole de cette période faste avec un buzzer beater d’une autre planète signé Jeremy Lamb. Néo All-Star, Kemba Walker répond présent tout comme les petits jeunes insérés dans le cinq de départ, Miles Bridges et Dwayne Bacon. Le calendrier des Hornets n’est en plus pas le plus relevé des prétendants pour le Top 8, d’autant plus qu’ils viennent de battre trois grosses équipes d’affilée. 

Leur calendrier (8 matchs) : @ Lakers, @ Warriors, @ Jazz, @ Pelicans, vs Raptors, @ Pistons, @ Cavaliers et vs Magic

Le buzzer beater de l'année pour Lamb : 

 

9ème : Miami Heat (36V - 38D) 


Une défaite qui fait mal, très mal ! Le Heat a clairement manqué le coche mardi soir face au Magic (99-104) qui lui est passé devant au classement. Ce revers est arrivé après une belle série de 9 victoires en 12 rencontres. L’expérience était pourtant du côté de Miami lors de ce derby de Floride mais les coéquipiers de Dion Waiters (26 points) n’ont pas bien géré leur seconde période. « On est dans la course, on a encore nos chances », a commenté à l’issue de la partie un Dwyane Wade qui ne compte pas terminer sa riche carrière en regardant les Playoffs à la télévision. Miami n’a pas intérêt à se manquer face à Dallas et à New York car du très lourd l’attend jusqu’au coup de sifflet final de la saison… 

Leur calendrier (8 matchs) : vs Mavericks, @ Knicks, @ Celtics, vs Celtics, @ Wolves, @ Raptors, vs 76ers et @ Nets

8ème : Orlando Magic (37V - 38D)


Si les Hornets sont chauds, le Magic est bouillant ! Certes, l’adversité n’était pas la même que pour les Frelons mais les six victoires de suite (Cavaliers, Hawks, Pelicans, Grizzlies, 76ers et donc Heat) donnent de grands espoirs aux Floridiens. Pourtant, pas d’effusion de joie dans le clan d’Orlando après la victoire face à leurs voisins, qui lui offre en plus le « tie-breaker » en cas de même bilan en fin de saison. « On se bat pour une place en Playoffs et remporter six matchs de suite est vraiment dingue, a réagi Nikola Vucevic. Cela nous donne un grand avantage désormais donc on doit continuer comme ça. » A l’instar du Heat, il lui reste tout de même 5 matchs à l’extérieur. Mais si Vucevic (encore 24 points et 16 rebonds mardi) continue sur sa lancée et qu’Evan Fournier rentre ses tirs extérieurs, l’espoir d’une participation aux Playoffs après 6 ans d’absence est permis. 

Leur calendrier (7 matchs) : @ Pistons, @ Pacers, @ Raptors, vs Knicks, vs Hawks, @ Celtics et @ Hornets

Orlando, c'est complètement fou : 

 

7ème : Detroit Pistons (37V - 37D)


Les Pistons n’ont plus beaucoup de jokers après leur trois revers d’affilée. Cependant, pas de quoi paniquer puisqu’ils ont achevé leur road trip par des matchs chez les Blazers, les Warriors et les Nuggets… Le duo Blake Griffin - Andre Drummond se sent un peu seul ce moment. Réveil attendu dès jeudi pour Detroit qui accueille Orlando pour un nouveau duel au couteau. Les discours sont en tout cas loin d’être très tranchants dans le Michigan à l’image du coach Dwane Casey : « Encore une fois, notre objectif est de construire. Cela ne va pas se faire en un clin d’œil ou d’un coup de baguette magique. Je connais la situation dans son ensemble, ce que nous voulons faire avec cette équipe maintenant que je suis là depuis un an. » Une manière peut-être d’enlever de la pression. Rendez-vous très vite pour savoir si cela a fonctionné… 

Leur calendrier (8 matchs) : vs Magic, vs Trail Blazers, @ Pacers, vs Pacers, @ Thunder, vs Hornets, vs Grizzlies et @ Knicks

6ème : Brooklyn Nets (38V - 37D) 


La seule équipe avec un bilan positif de cette course à 5 mais celle avec le calendrier le plus effrayant : voilà comment résumer la situation des Nets dans ce sprint final. Les protégés de Kenny Atkinson ont été proches de prendre une petite avance face à Portland avant de finalement céder en prolongation (148-144) malgré les 39 points de D’Angelo Russell. Une partie bien sûr marquée par la très grave blessure de Jusuf Nurkic qui a certainement fait relativiser les New-Yorkais qui n’auront pas le moindre match facile à jouer jusqu’à la fin… Les rétroviseurs seront certainement de mise à BK où une élimination ferait très mal après une saison très encourageante.

Leur calendrier (7 matchs) : @ 76ers, vs Celtics, vs Bucks, vs Raptors, @ Bucks, @ Pacers et  vs Heat 

russell


  


>