NBA : Smart n’a pas digéré la défaite face au Heat

Reuters
Marcus Smart avait un message à faire passer et n’a pas pris de gants avec ses coéquipiers. Alors que, lors du match 2 des finales de la Conférence Est face au Miami Heat, les Celtics menaient de 17 longueurs peu avant la mi-temps, les joueurs de Boston se sont inclinés de quatre longueurs (101-106) pour se retrouver menés deux victoires à zéro par les Floridiens. Un scenario qui, dans l’intimité du vestiaire, a fait exploser Marcus Smart. « Marcus Smart est en train de hurler dans le vestiaire des Celtics, des débats sont en cours. Smart sort du vestiaire et dis, ‘vous déconnez les gars’. L’équipe est en train d’imploser, a confié le journaliste du quotidien Boston Globe Gary Washburn. Smart est aux toilettes, et des cris émergent encore du vestiaire. Smart n’était pas le seul à crier, il y a eu beaucoup de cris ainsi que des objets qui ont été lancés. »


Walker : « Je ne sais pas de quoi vous parlez »

Face à la presse, les coéquipiers de Marcus Smart n’ont pas tous eu la même attitude. « Il ne s’est rien passé dans le vestiaire. Je ne sais pas de quoi vous parlez, pour être honnête, a confié Kemba Walker. Tout va bien. On n’est pas censé parler de ce dont on a discuté après une victoire ou une défaite. » De son côté, Jaylen Brown a voulu dédramatiser. « Dans toutes les familles, il y a des hauts et des bas, des bagarres et des disputes, et c’est exactement ce que nous sommes : une famille, a assuré l’ailier ou arrière des Celtics. Nous allons nous demander des comptes mutuellement, et nous devons faire ce qu’il faut pour aller sur le terrain et mettre en place notre jeu lors du prochain match. » Celui qui a été drafté par la franchise de Nouvelle-Angleterre en 2016 a ajouté concernant l’attitude de Marcus Smart : « C’est pour ça qu’on l’aime ». « Il joue avec passion, il a un feu intérieur et c’est ce que j’aime le plus chez lui, pour être honnête, ajoute Jaylen Brown. Il a ce désir et cette envie, et on a besoin que ça continue. »


Brown : « C’est la passion qui s’exprime »

Après une première défaite frustrante en prolongation, l’entraîneur de Boston Brad Stevens s’est montré relativement laconique sur ce match 2 qui l’est tout autant. Pour celui qui est en place sur le banc des Celtics depuis 2013, cette soirée restera « un match difficile » et, surtout, « une défaite difficile » où l’attitude de Marcus Smart pourrait ne rester qu’une péripétie... voire être le coup de fouet dont ont besoin Jayson Tatum et compagnie. « Je pense, a confié Jaylen Brown à ce sujet avant de prendre une nouvelle fois la défense de Marcus Smart. Beaucoup de gens sont passionnés et émotifs, et je suis l’une de ces personnes. Je le vois comme ça. Je le vois comme de l’émotion, de la passion et je ne le vois pas comme rien d’autre, même si les médias et d’autres pourraient y lire autre chose. C’est tout ce que c’est. C’est la passion qui s’exprime. » Une « passion » qui devra être mise au service de la performance dès le match 3 ce samedi, sous peine de mettre les Celtics dans une position bien difficile.

Le résumé du game 2 :