NBA - Previews Playoffs : Qui va perdre des plumes à l’Ouest ?

beIN SPORTS

Golden State Warriors (1er - avec 57 victoires pour 25 Défaites) vs Los Angeles Clippers (8ème avec 48 V pour 34 D)


Les malchanceux se nomment donc les Clippers… A la lutte jusqu’au bout avec les Spurs et le Thunder pour ne pas terminer à cette 8ème place, L.A. a finalement craqué et a donc « la chance » de défier les Warriors au 1er tour. La meilleure franchise de Los Angeles cette saison peut déjà être fière d’être présente dans ce Top 8 alors que c’était loin d’être acté au début de l’exercice. Mais Doc Rivers a réalisé des petites prouesses au fil des mois et, même après le trade de Tobias Harris, son équipe est parvenue à glaner des victoires. Mention spéciale évidemment aux deux hommes du banc : l’inusable Lou Williams, en course pour un nouveau titre de meilleur 6ème homme (20pts), et Montrezl Harrell, l’une des très belles surprises de la saison. L’intérieur est un véritable poison pour les défenses adverses avec notamment 2,2 rebonds offensifs en moyenne par match, sa spécialité. 

Les partenaires de Danilo Gallinari, lui aussi très bon, seront sans pression et avec l’espoir de jours encore meilleurs compte tenu d’un été qui s’annonce très actif sur la free agency. Remporter un match ou deux dans cette série semble être déjà un bel objectif pour les Clippers tant l’écart de niveau est immense sur le papier face aux Warriors. En quête d’un « three-peat » pour rentrer définitivement dans l’histoire, Golden State n’a clairement pas tout donné en saison régulière. La gestion des corps a été la priorité, tout comme l’intégration en douceur de DeMarcus Cousins dans le cinq. Le pivot All-Star monte en puissance et il n’est pas rare qu’il soit le meilleur joueur sur le parquet… Les Warriors vont pouvoir se mettre en route tranquillement s’ils ne prennent pas de haut leurs adversaires. Patrick Beverley va lui tenter d’embêter le plus possible Stephen Curry mais Klay Thompson et Kevin Durant seront là pour suppléer leur chef cuistot… 


Notre pronostic : 4-0 pour les Warriors

Denver Nuggets (2ème avec 54 V pour 28 D) vs San Antonio Spurs (7ème avec 48 V pour 34 D)


Les Nuggets doivent avoir le sourire. Il y a tout juste un an, ils perdaient leur dernier match en saison régulière et voyaient les Wolves leur chiper la 8ème place. Cette saison, la situation est bien différente puisque la bande à Mike Malone a réussi l’exploit de terminer devant les Rockets ou le Jazz, à seulement 3 victoires de Warriors. Le coach des Pépites du Colorado a effectué un travail remarquable, dans la continuité de la saison passée avec notamment une utilisation exceptionnelle de Nikola Jokic. Encore en progrès sur le plan statistique (20,1pts, 10,8rbds, 7,3pds), le géant serbe est bien souvent à l’initiative des offensives et son entente avec Jamal Murray n’a jamais été aussi criante. Gregg Popovich sait pertinemment que Jokic est la clé de cette confrontation et l’objectif sera de vite le refroidir. Son duel avec LaMarcus Aldridge s’annonce dantesque alors que Paul Millsap voire Mason Plumlee seront également des dangers dans la raquette. Aldridge pourrait d’ailleurs perdre de l’énergie en défense et cela pourrait se ressentir en attaque, lui qui est tout simplement le meilleur marqueur des Eperons (21,3pts en moyenne contre 21,2pts pour DeMar DeRozan). 


Un DeRozan moins « scoreur », qui va moins chercher les contacts pour obtenir des lancers francs mais qui est plus passeur et s’est bien intégré aux systèmes de Popovich. L’ancien arrière de Toronto est enfin débarrassé de LeBron James en Playoffs et il devra montrer qu’il est capable d’hausser son niveau de jeu. Objectif pour lui : ne pas « choker » comme par le passé, ce qui lui a valu en partie son départ pour le Texas. C’est peut-être au niveau de la profondeur de banc que la série pourrait se jouer et, à ce niveau, les Spurs semblent un peu court. Patty Mills est certes capable de prendre feu de loin et Marco Belinelli de mettre aussi quelques paniers, mais la second unit des Nuggets supérieure. Si Jamal Murray ou Gary Harris sont maladroits, Mike Malone a la possibilité de faire entrer en jeu Monte Morris ou Malik Beasley, deux belles surprises de cette saison régulière. Denver partira donc légitime favori de cette opposition mais faisons confiance à Popovich pour causer des sueurs froides à ses adversaires, si ce n’est plus… 

Notre pronostic : 4-2 pour les Nuggets

Portland Trail Blazers (3ème avec 53 V pour 29 D) vs Oklahoma City (6ème avec 49 V pour 33 D) 


Voilà la confrontation la plus serrée sur le papier ! Les participants au bracket challenge NBA risquent de s’arracher les cheveux au moment de trancher sur cette série qui s’annonce passionnante pour plusieurs raisons. Commençons par Portland qui n’a pas oublié le cataclysme de la saison passée au 1er tour des Playoffs. Déjà 3èmes après la saison régulière, les Blazers avaient subi un balayage retentissant face aux Pelicans (0-4). Au lieu de tout changer, le front office a décidé de poursuivre l’aventure avec Terry Stotts, Damian Lillard et C.J.McCollum. Un choix payant avec donc cette place sur le podium. Cependant, la grave blessure de Jusuf Nurkic survenue le 25 mars a considérablement changé la donne. En double-double en moyenne cette saison (15,6pts, 10,4rbds), le Bosnien va manquer des deux côtés du terrain. Heureusement finalement qu’Enes Kanter avait renforcé le roster juste avant. Le pivot turc, qui n’est pas connu pour être un grand défenseur, est peut-être devant le défi de sa vie : être performant face à son ancienne équipe et à un Steven Adams qui le connaît très bien. 


Le Thunder ne sera pas mécontent de croiser la route des Blazers puisqu’il a signé un « sweep » en saison régulière face à eux (4-0). Petite ombre au tableau : l’épaule de Paul George qui pourrait le gêner pour être efficace offensivement et défensivement. Russell Westbrook est lui en très grande forme après avoir réussi une troisième saison de suite en triple-double (22,9pts, 11,1rbds et 10,7pds). Un exploit clairement sous-estimé qu’il faudra valider dès cette série. Mais les deux leaders offensifs d’OKC semblent mieux accompagnés cette saison que par le passé. Adams est très efficace dans la peinture, Jerami Grant et Terrance Ferguson sont chauds à longue distance depuis le All-Star Break et Dennis Schröder est capable d’enchaîner les paniers en sortie de banc. L’objectif pour Billy Donovan sera de retrouver l’intensité défensive du début de saison, celle qui avait fait de son équipe l’une des défenses les plus redoutables de la Ligue. S’il y parvient, OKC pourrait créer l’« upset » dans cette série qui a tout pour terminer en 7 manches. 

Notre pronostic : 4-3 pour le Thunder

Houston Rockets (4ème avec 53 V pour 29 D) vs Utah Jazz (5ème avec 50 V pour 32 D)

 

Deux équipes qui ne s’apprécient pas pour l’une des affiches les plus alléchantes de ce 1er tour. Houston partira avec les faveurs des pronostics malgré une 4ème place qui fait un peu tâche il est vrai. Après un début de saison très moyen, les Rockets se sont bien repris sous l’impulsion d’un James Harden stratosphérique mais cela n’a pas suffi pour accrocher le podium. Ce n’est pas le plus important pour Mike D’Antoni puisqu’il pourra compter sur un groupe en pleine forme. Une petite bénédiction après les blessures en cours de saison de Chris Paul ou encore Clint Capela. En course pour conserver son titre de MVP avec ses 36,1 points en moyenne (!),  Harden aura donc ses deux lieutenants avec lui pour mener l’attaque des Rockets, la deuxième meilleure de la Ligue. Et le Jazz n’a certainement pas oublié tout le mal que lui avait fait CP3 en demi-finales de Conférence la saison passée. Le « pick and roll » va rythmer les offensives des Fusées et Rudy Gobert risque de bien souvent se retrouver face à Paul ou Harden. Autant dire que le Français pourrait rapidement se retrouver avec un problème de fautes…

Et si Gobert n’est pas là pour marquer des points, cela laisse Donovan Mitchell un peu seul au monde au « scoring ». L’arrière d’Utah est monté en puissance tout au long de la saison mais il ne pourra certainement pas inscrire 50 points à chaque match… Ses coéquipiers vont devoir l’épauler et au premier rang Ricky Rubio qui n’est pas aussi performant que la saison passée. Joe Ingles et Jae Crowder devront eux se montrer efficaces à 3-points, une condition sine qua non pour voir le Jazz remporter des matchs, tout comme sa capacité à gérer le tempo des parties. Car pour ce qui est de la défense, les troupes de Quin Snyder sont déjà prêts, même face aux Rockets. La 2ème meilleure défense de la Ligue n’a encaissé que 99 points toutes les 100 possessions lors de ses 4 rencontres face aux Rockets, le plus petit total pour ces derniers cette saison. Cela risque de ne pas suffire cependant tant Houston a plus d’armes sur cette série. Avec déjà les Warriors en demi-finales dans un coin de la tête… 

Notre pronostic : 4-1 pour les Rockets