NBA : Orlando, une confirmation à la maison ?

Reuters
Grâce à la fidélité de ses joueurs, Orlando peut nourrir de belles ambitions pour la fin de saison. Avec un effectif au complet, le Magic part avec une longueur d'avance dans le duel à trois pour les deux derniers spots qualificatifs pour les play-offs. Washington et Brooklyn seront décimés au moment de rentrer dans la bulle établie à Disney. Ca tombe bien les coéquipiers d'Evan Fournier vont croiser les Nets à deux reprises avant le début des Playoffs. Moins d'une victoire sépare les deux franchises au classement. Sacramento, Indiana, Toronto, Philadelphie, Boston et New Orleans sont aussi au programme du jeune et prometteur collectif floridien. Des matchs qui vont permettre à Nikola Vucevic, Aaron Gordon & co de reprendre leur marche en avant. Avant la suspension de la saison, ils restaient sur trois victoires consécutives. Désormais, ils vont pouvoir monter en puissance avant une phase finale qui leur tend les bras.


Des Playoffs inédits en faveur du Magic

Dans les rangs du Magic, seul un joueur, dont l'identité n'a pas été révélée, a contracté le Covid-19. Si Markelle Fultz n'est pas encore arrivé dans la bulle, il devrait bientôt rejoindre ses coéquipiers. Le seul absent est Al-Farouq Aminu mais le Nigérian est sur la touche depuis novembre et une blessure au genou. Aucun joueur de remplacement n'a été recruté mais Steve Clifford, l'entraîneur, a déjà promis d'innover. « C'est une opportunité unique. On n'a pas joué depuis dix ou onze semaines. C'est comme une intersaison. Je pense que certaines équipes vont venir avec des systèmes offensifs différents. Nous aussi, on va ajouter de nouveaux éléments à notre jeu. C'est une situation unique et c'est comme cela qu'on doit l'aborder. » En play-offs aussi, la situation sera inédite. Et en faveur du Magic. Les meilleures équipes auront des avantages mais pas celui du terrain. Un facteur qui pourrait être déterminant quand la phase finale commencera, même si le Magic n'a pas encore battu un membre du top 3 de la conférence Est cette saison. Pour y parvenir, la motivation des joueurs d'Orlando pourrait faire la différence.

>