NBA : Neuvième victoire d'affilée pour Boston, Harden gifle les Clippers, les Lakers écrasent Golden State

ON N’ARRÊTE PLUS BOSTON 

La passe de neuf pour Boston. En état de grâce depuis leur unique défaite de la saison, lors de la première journée (contre Philadelphie), les Celtics ont poursuit leur impressionnante série, en alignant un neuvième succès de rang, mercredi soir à domicile contre Washington (140-133). Porté notamment par l’inévitable Kemba Walker, particulièrement inspiré à longue distance (6 sur 12 dans cet exercice, 25 points au total), Jason Tatum (23 points) ou encore Jaylen Brown (22 points), le leader de la Conférence Est a tenu en respect les Wizards malgré le match phénoménal de leur meilleur joueur Bradley Beal (44 points, 5 rebonds, 6 passes, 4 sur 6 à trois points). Jusqu’au bout, l’arrière All Star a contesté la domination des C’s, mais le dernier mot est revenu une nouvelle fois aux Vert et Blanc et à Vincent Poirier. Laissé en tribunes depuis plusieurs matchs, le Français a eu droit à neuf minutes de jeu mercredi. Il en a profité pour compiler 3 points, 4 rebonds, 3 passes et 1 contre. Une neuvième victoire consécutive qui permet à Boston (9-1) de consolider sa première place devant Toronto (8-3). Mais le champion en titre s’accroche. Jeudi, les Raptors et Pascal Siakam (36 points, quand Fred VanVleet en a inscrit 30) l’ont emporté sur le parquet de Portland, où Damian Lillard, habituellement en verve, a eu beaucoup de mal à exister (10 passes mais seulement 9 points).

 

HARDEN CARTONNE LES CLIPPERS

James Harden s’est montré impitoyable envers les Clippers (102-93) dans l’un des chocs de la nuit. Pas loin d’inscrire 50 points (47 points, à 12 sur 26 aux tirs, dont 7 sur 13 à trois points), le meneur superstar des Rockets, meilleur marqueur de la nuit devant Beal, a marché presque à lui tout seul (Russell Westbrook a marqué 17 points et Clint Capela, 12) sur des Clippers, atomisés d’entrée sur le parquet du Toyota Center (31-15). Une entame catastrophique qui n’a pas empêché les joueurs de L.A de garder espoir dans le sillage de deux de leurs leaders le titulaire Kawhi Leonard (26 points, 12 rebonds, 7 passes) et le remplaçant Lou Williams (20 points). Mais en dépit de la très belle prestation des deux hommes et de la très belle réaction des visiteurs (22-18 et 31-25 dans les deux quart-temps suivants), les Clippers ont rapidement compris qu’il n’y aurait rien à faire face à un Harden aussi bouillant (le barbu a également ajouté 6 rebonds, 7 passes et 3 interceptions à sa feuille de stats affolante). Étincelant depuis la reprise de la ligue, le numéro 13 des Rockets en est déjà à 420 points sur les onze premiers matchs. Depuis le légendaire Wilt Chamberlain lors de la saison 1962-1963, plus personne n’avait réussi un tel départ.

LES LAKERS PULVÉRISENT LES WARRIORS

Malgré la pression d’Houston (8-3) et de James Harden, les Lakers (9-2) restent aux commandes à l’Ouest. Comme Boston dans l’autre conférence, la franchise de Los Angeles a enregistré une neuvième victoire (certes pas de suite en ce qui la concerne). Opposés à Golden State dans l’un des autres chocs de la nuit, les joueurs de la Cité des Anges ont humilié les Warriors au Staples Center (120-94). Toujours privés de Stephen Curry et Klay Thompson (D’Angelo Russell et Draymond Green, eux, étaient présents), les doubles champions 2017 et 2018 et actuelle pire équipe de NBA (2-10) ont mordu la poussière d’entrée (38-26 dans le premier quart-temps) face à LeBron James et sa bande. Anthony Davis laissé au repos, le « King », bien aidé par JaVale McGee (18 points, 17 rebonds) et Kyle Kuzma (22 points, 3 sur 6 à trois points), a pris les choses en main, et cela s’est traduit par 23 points (11 sur 21), 12 passes et 6 rebonds pour l’ancien chouchou de Cleveland. Avec 15 points inscrits en sortie de banc, Dwight Howard a lui aussi apporté son écot à ces Lakers qui n’ont eu aucun mal à dicter leur loi à Golden State en dépit de la résistance de Russell (20 points, 8 passes).

 

FOURNIER ET ORLANDO S’OFFRENT PHILADELPHIE

Comme Vincent Poirier (Boston), l’autre Français de sortie jeudi sur les parquets de NBA, Evan Fournier a vécu une belle soirée. A l’image d’une équipe d’Orlando qui s’est refait une santé (elle a enchaîné face aux Sixers une deuxième victoire après avoir débuté le mois par quatre défaites en quatre matchs), la locomotive des Bleus lors du dernier Mondial retrouve lui aussi des couleurs. Il l’a démontré en rendant une belle copie en Floride face aux Sixers, certes privés de Joel Embiid et battus sèchement sur le parquet du Magic et de Fournier (112-97). L’ancien joueur de Nanterre, auteur d’un match complet, a inscrit 13 points (5 sur 10 aux shoots, 1 sur 5 à trois points), pris 2 rebonds et délivré 3 passes face au Phily de Ben Simmons (18 points) et Jason Richardson (19 points, 6 rebonds, 5 passes). Toutefois, si le Tricolore a contribué à ce deuxième succès de rang de son équipe, cette nouvelle victoire doit principalement aux performances de Nikola Vucevic (25 points, 12 passes) et Aaron Gordon (18 points, 13 rebonds, 7 passes), tous deux récompensés de leur superbe match par un double-double.

 

NBA – SAISON REGULIERE
Mercredi 13 Novembre 2019
Charlotte Hornets – Memphis Grizzlies : 117-119
>>> Nicolas Batum (CHA), blessé, n’a pas joué
Orlando Magic – Philadelphia 76ers : 112-97
>>> Stats d’Evan Fournier (ORL) : 31 minutes, 13 points (5 sur 10 aux tirs, 1 sur 5 à trois points), 2 rebonds, 3 passes, 1 interception, 2 ballons perdus, 1 faute
Houston Rockets – Los Angeles Clippers : 102-93
Boston Celtics – Washington Wizards : 140-133
>>> Stats de Vincent Poirier (BOS) : 9 minutes, 3 points (1 sur 1 au tir), 4 rebonds, 3 passes, 1 contre, 1 ballon perdu, 1 faute
>>> Ian Mahinmi (WAS), blessé, n’a pas joué
Minnesota Timberwolves – San Antonio Spurs : 129-114
Los Angeles Lakers – Golden State Warriors : 120-94
Portland Trail Blazers – Toronto Raptors : 106-114
>>> Jaylen Hoard (POR) n’a pas joué