NBA - Minnesota : C'est officiel pour Gobert



Tout était ficelé, il ne manquait plus que l’officialisation. La semaine passée, le journaliste de la chaîne américaine ESPNAdrian Wojnarowski a annoncé la mise en place d’un échange XXL entre le Jazz et les Timberwolves autour de Rudy Gobert. Alors que l’intéressé a confirmé qu’il allait quitter la franchise basée à Salt Lake City pour rejoindre le Minnesota. Cette fois, ce sont les dirigeants des Timberwolves qui ont officialisé en bonne et due forme la transaction qui voit l’intérieur international français mettre un terme à neuf saisons sous les couleurs d’Utah, formation dont il a porté le couleurs à 611 reprises, dont 519 en tant que titulaire. Une équipe qu’il avait rejoint en 2013 après avoir été initialement drafté par les Denver Nuggets avant d’être envoyé au Jazz, qui n’ont pas eu à le regretter. « J'étais juste un gamin de France quand je suis arrivé ici il y a neuf ans, mais je me suis senti bien accueilli et soutenu dès le premier jour », a récemment confié Rudy Gobert via son compte officiel Twitter.


Les détails de l’échange confirmés


Pour obtenir la signature de Rudy Gobert, les dirigeants des Minnesota Timberwolves n’ont pas lésiné sur les contre-parties. En effet, le Jazz a bien récupérer quatre joueurs que sont Patrick Beverley, Malik Beasley, Jarred Vanderbilt et Leandro Bolmaro. A peine recruté au travers de la Draft, Walter Kessler va également rejoindre Utah. La franchise installée à Salt Lake City bénéficiera également d’un choix au premier tour de la Draft en 2023, 2025, 2027 et 2029, ce à quoi s’ajoute également un échange de choix au premier tour en 2026. Des mouvements qui confirment la volonté forte de Tim Connelly, qui a pris la tête de Wolves il y a peu de temps, de renforcer son équipe avec le profil de Rudy Gobert. Elu trois fois meilleur défenseur de la NBA, le natif de Saint-Quentin formera une paire au potentiel important avec Karl-Anthony Towns, qui a récemment prolongé pour cinq saisons supplémentaires. Un changement de décor et d’équipe que l’international français espère fructueux, lui qui ambitionne de remporter le titre.

>