NBA - Los Angeles Lakers : LeBron James placé à l'isolement

LeBron James va devoir respecter un isolement. En effet, la star de la NBA est désormais concernée par les protocoles de santé et de sécurité Covid-19 de la prestigieuse Ligue de basketball. Cette nouvelle a été confirmée par sa propre franchise des Lakers de Los Angeles, via Twitter. C'est ainsi que James n'était évidemment pas présent, ce mardi soir, à l'occasion de la rencontre remportée contre les Kings de Sacramento. Selon certains médias locaux, le joueur pourrait même être absent une bonne dizaine de jours, comme le stipule d'ailleurs ce fameux protocole, si son isolement est dû à un test positif. Car malgré cette annonce, il n'a toujours pas été précisé si le principal intéressé avait lui-même été testé positif au coronavirus ou s'il n'était que cas contact. Pour revenir officiellement à la compétition, il devra présenter pas moins de deux tests négatifs, au total.

James avait refusé d'encourager les autres joueurs à la vaccination


Toujours est-il que LeBron James a déjà été vacciné, avant même le début de cette nouvelle saison régulière de NBA, tout comme d'ailleurs l'intégralité de l'effectif de sa franchise des Lakers de Los Angeles, dans l'optique de pouvoir respecter les restrictions locales actuellement en vigueur dans la ville basée dans l'État de la Californie. Lors du début de cette année, le basketteur, quadruple MVP, avait tout bonnement refusé d'indiquer s'il comptait se faire vacciner. Mais, pas plus tard qu'au mois de septembre dernier, LeBron James avait révélé qu'il l'avait finalement fait, afin de se protéger et de protéger également sa propre famille. Toutefois, la star n'avait pas pu échapper aux critiques, lorsqu'il avait déclaré que ce n'était pas son rôle d'encourager les autres joueurs de la prestigieuse Ligue de basketball à se faire vacciner. Toujours au mois de septembre dernier, James avait notamment déclaré, à ce sujet : « Je sais ce que j'ai fait pour moi et ma famille. Je sais ce que certains de mes amis ont fait pour leur famille. Mais pour ce qui est de parler pour tout le monde et leurs individualités, et les choses qu'ils veulent faire, ce n'est pas mon travail. »

>