NBA - Les Washington Wizards dans le flou le plus complet...

Reuters

Les Wizards vont avoir besoin de magie pour rallier les Playoffs. Conviés à la formule à 22 proposée par la NBA, ils n'ont en réalité que très peu de chances d'intégrer le top 8 de la conférence Est. En huit matchs, ils vont devoir combler un retard de 5,5 victoires sur Orlando, l'actuel huitième. Une mission à accomplir en jouant contre Phoenix, Brooklyn, Indiana, Philadelphie, New Orleans, Oklahoma City, Milwaukee et Boston. Un calendrier peu évident. Mais tout pourrait se jouer dès le deuxième match. Si la magie de Disney opère, Washington peut espérer rattraper des Nets décimés par les absences. C'est en tout cas l'espoir que pouvait nourrir le club de la capitale fédérale il y a quelques jours. Depuis, les coups du sort se sont enchaînés. L'infirmerie s'est remplie et Scott Brooks va devoir se creuser la tête pour trouver une formule qui marche.

 

Blessure, Covid-19, raisons personnelles, à Washington, les joueurs disparaissent


Quand la NBA a laissé le choix aux joueurs de se rendre, ou non, dans la bulle installée à Orlando, le premier joueur qui a refusé le voyage est un coéquipier de Ian Mahinmi. Davis Bertans n'a pas voulu prendre de risques en vue de la prochaine free agency. Une décision qui a beaucoup fait parler. Dans une franchise qui est privée de John Wall depuis longtemps, l'absence d'un des meilleurs scoreurs est un coup dur. Il a finalement été remplacé par Jerian Grant. L'ancien joueur de Chicaco a brillé en G-League cette saison. Il aura désormais la mission de compenser la perte d'un joueur qui tournait à 15,4 points par match. Mais pas seulement.

Depuis le forfait du Letton, d'autres joueurs ont renoncé à la fin de saison. Le fantastique Bradley Beal, deuxième meilleur scoreur de la ligue avec ses 30,5 points par match, n'est pas suffisamment remis d'une blessure à l'épaule droite. Un vrai coup dur. Ce vendredi, trois autres joueurs ont été annoncés forfaits. Garrison Mathews n'ira pas en Floride pour des raisons personnelles alors que Thomas Bryant et Gary Payton II ont contracté le coronavirus. Une véritable hécatombe pour la franchise du district de Colombia. Dans l'équipe qui a la plus mauvaise défense de la Ligue, l'option offensive la plus efficace est désormais le rookie japonais Rui Hachimura avec ses 13,4 points par match. Un apport qui ne suffira pas pour rallier la phase finale. A moins que la NBA nous réserve là un des contes de fée dont elle à l'habitude.

Overtime : "Memphis a son destin en main"