NBA : Les plus grandes rivalités de la NBA

Reuters

Lakers-Celtics

C’est LA plus grande rivalité de la NBA. Entre les deux clubs les plus titrés de l’histoire (17 pour les Celtics, 16 pour les Lakers), elle a débuté dès la fin des années 50, alors que les Lakers étaient encore à Minneapolis, mais s’est vraiment intensifiée lors de leur départ pour Los Angeles. Entre 1959 et 1984, les joueurs de Boston ont remporté 8 titres en battant en finale leurs rivaux avant que les Californiens de Magic Johnson ne s’imposent face à Larry Bird et sa bande en 1985, puis en 1987. Les deux historiques franchises se sont retrouvées en 2008 (victoire des Celtics 4-2) et en 2010 (victoire des Lakers 4-3).


Bulls-Pistons

Plus qu’une rivalité, une véritable guerre de tranchées. Entre Bulls et Pistons, il y avait vraiment de la haine à la fin des années 80 et au début des années 90. Les "Bad Boys" de Detroit, qui avaient mis en place les "Jordan Rules" pour limiter l’influence de l’iconique numéro 23, ont d’abord dominé leurs rivaux, les battant en finale de conférence deux années d’affilée en route vers leurs titres de 1989 et 1990. Mais l’année suivante, Michael Jordan, qui déteste d’ailleurs toujours autant Isiah Thomas aujourd’hui, allait porter les Bulls jusqu’à leur premier sacre en 91 en sweepant la franchise du Michigan en finale de Conférence.


Bulls-Knicks

La rivalité entre les Bulls et les Knicks, presque tout autant féroce, a succédé à celle avec les Pistons, et aussi donné lieu à des affrontements dantesques au début des années 90. Avec des chocs très physiques entre les deux équipes. Patrick Ewing et ses coéquipiers ont tout tenté, ou presque, pour empêcher Jordan de briller, en vain. Et ils ont dû patienter jusqu’au premier départ à la retraite de "MJ" pour enfin dominer la franchise de Chicago, en 1994.


Knicks-Pacers

Entre Knicks et Pacers, la rivalité a vraiment débuté en 1993, avec une victoire des New-Yorkais au premier tour des playoffs, lors d’une série marquée par le coup de tête de John Starks sur Reggie Miller. Le shooteur d’Indiana allait ensuite tourmenter les Knicks, et son plus fameux supporter Spike Lee, avec qui il a eu maille à partir à de nombreuses reprises. Il allait surtout réussir, lors d’une mémorable demi-finale de conférence en 1995, à marquer 8 points en moins de vingt secondes pour arracher le premier match.


Warriors-Cavaliers

C’est la rivalité la plus récente et aussi la seule de ce classement, avec celle entre les Lakers et les Celtics, à mettre aux prises deux équipes de différentes conférences. Une rivalité due aux quatre affrontements consécutifs en finale entre les deux franchises (2015, 2016, 2017 et 2018). Les Warriors se sont imposés à trois reprises, pour un succès des Cavaliers, mais quel succès ! Menés 3-1 en 2016, LeBron James et les siens avaient finalement réussi à s’imposer pour offrir à Cleveland son premier titre.

>