NBA - Les Pistons, mode panique enclenché…

Reuters

Le fameux « couillon » de la saison, formule chère à Jacques Monclar, sera peut-être à retrouver du côté du Michigan. Une potentielle grosse surprise compte tenu de l’avance qu’avait Detroit il y a de ça quelques semaines. A la mi-mars, les Pistons occupaient encore le 6ème rang de la Conférence Est avec 3 victoires d’avance sur le Magic. Sauf que leur avance a fondu comme neige au soleil. Les 4 défaites de rang ont considérablement noirci le tableau et rendu la situation irrespirable pour les leurs fans. Quatre revers avec un écart conséquent : deux fois contre les Pacers, un face au Thunder et le dernier en date, beaucoup plus problématique, face aux Hornets. Des Frelons qui sont ainsi plus que jamais à l’affût pour leur chiper le 8ème strapontin. Pour éviter tout calcul superflu, la situation est simple : si Motor City gagne ses deux derniers matchs, elle sera qualifiée pour les Playoffs. 

Quand les Pistons craquent face aux Hornets : 


Deux matchs pour retrouver la post-season pour la première fois depuis 2015-16. Le jeu en vaut la chandelle, d’autant plus que leurs adversaires sont loin d’être des cadors de la Ligue. Ce mardi soir à 1h00 du matin, ce sont d’abord les Grizzlies qui se présenteront à la Little Caesars Arena. Une équipe de Memphis en roue libre depuis déjà plusieurs semaines après son élimination de la course aux Playoffs après un début de saison intéressant. Les partenaires de Joakim Noah sont de même capables de réaliser quelques coups mais surtout à domicile. A l’extérieur, Memphis est moins redoutable et sera en plus privé de ses deux meilleurs joueurs : Mike Conley et Jonas Valanciunas. Son cinq de départ est ainsi bien loin de celui de début de saison. Attention toutefois à surveiller Justin Holiday, auteur de 30 buts face à Dallas lundi et Delon Wright qui reste sur deux triple-doubles de suite à la mène. 

Le cas Blake Griffin très inquiétant

 

C’est donc au Madison Square Garden que pourrait tout se jouer pour les Pistons. Là encore, net avantage sur le papier pour eux, les Knicks étant tout simplement déjà assurés de terminer à la dernière place de la saison régulière ! DeAndre Jordan sera notamment en costume pour laisser la place aux jeunes pousses new-yorkaises se développer comme l’étonnant Mitchell Robinson, Kevin Knox et Luke Kornet. Incroyable mais vrai : Mario Hezonja sera lui le danger n°1 au poste de meneur lui qui a compilé 22,5 points, 12,5 rebonds et 8 assists sur ses deux derniers matchs. Mais rien d’insurmontable pour des Pistons qui ont déjà dominé les Knicks à 3 reprises cette saison. « On doit accepter cette situation. On se bat pour retrouver les Playoffs donc ça devrait être fun. Je trouve ça excitant. S’il y a de la pression ? Bien sûr mais c’est pour ça qu’on travaille », a commenté le coach Dwane Casey lundi après l’entraînement.  

casey


Pour ne pas connaître une mésaventure qui ressemblerait presque à un accident industriel, il faudra d’abord se reconcentrer sur les fondamentaux. Et notamment régler la mire de loin. Le 31% à 3-points sur leurs 4 derniers matchs fait mal à des Pistons pourtant adroits dans cet exercice auparavant. Il va donc falloir trouver d’autres alternatives comme plus attaquer la peinture et créer des intervalles… Andre Drummond sera donc attendu au tournant dans la raquette, d’autant plus si Blake Griffin est absent. C’est LE point d’interrogation car le franchise player de l’équipe est touché au genou gauche depuis plusieurs jours. « Questionnable », c’est-à-dire incertain, face à Memphis, l’ailier fort a joué malgré la douleur face à Charlotte. Résultat un 5/18 au tir pour 16 points, 4 rebonds et 4 balles perdues en 33 minutes. « Il est arrivé à un point où jouer pour lui ne peut plus aggraver l’état de son genou selon le staff », a commenté Casey. De bien mauvais augure même en cas de qualification... 

jackson