NBA - Les 5 stars qui vont manquer la fin de saison

Reuters

Chaque saison, l'élimination de 16 franchises de la course au titre NBA impose une fin de saison précipitée à des stars de la Grande Ligue. L'an passé, LeBron James avait notamment commencé ses vacances en avril alors que l'année d'avant, Kemba Walker ou Dirk Nowitzki n'avaient pas passé le cut. Si la fin de la saison 2019-2020 a longtemps été menacée par le coronavirus, l'officialisation d'une reprise à 22 à Disney World a ravi les amoureux de basket. Le format choisi est d'autant plus séduisant qu'il permet à toutes les équipes en lice pour les play-offs d'avoir une chance d'y accéder mais aussi à la majorité des stars d'être du voyage en Floride. Les absences marquantes se comptent sur les doigts d'une main.

Andre Drummond (Cleveland Cavaliers)


Le leader d'une des principales catégories statistiques ne sera pas du voyage à Disney. Andre Drummond est le meilleur rebondeur de la NBA avec une moyenne de 15,2 prises par match. Un apport qui n'a pas été suffisant pour permettre à Cleveland de se mêler à la course aux play-offs. Il faut dire que le pivot a été envoyé chez des Cavaliers en difficulté pendant la saison. Mais sans regret, Detroit où il a commencé la saison est également éliminé. Le joueur de 26 ans va pouvoir profiter de la longue trêve pour digérer son transfert et s'intégrer dans l'effectif de la franchise de l'Ohio.

Trae Young (Atlanta Hawks)


La retraite précipitée de son coéquipier Vince Carter a marqué les esprits mais l'absence de Trae Young va se faire encore plus ressentir à Orlando. Le joueur de 21 ans s'est imposé comme un des meilleurs meneurs de la Ligue. Il a terminé sa saison sophomore avec 29,6 points et 9,3 passes décisives par match. Des statistiques qui lui ont permis de participer au All-Star Game en étant le quatrième meilleur scoreur et le deuxième meilleur passeur de la NBA. Désormais, il va pouvoir s'entraîner pour améliorer sa relation avec John Collins et permettre aux Hawks de profiter de leur potentiel pour rallier la phase finale l'an prochain. Ca serait une première pour Trae Young.

Stephen Curry (Golden State)


Stephen Curry n'aura joué que cinq petits matchs en 2019-2020. Le double-MVP de la saison régulière n'a pas pu s'illustrer à cause d'une fracture de la main puis de la suspension de la saison. Revenu contre Toronto le 6 mars, la star de Golden State n'a pas eu l'occasion d'enchaîner. Il termine donc sa saison sur un inhabituel 3/12 à 3 points lors d'une défaite sur le parquet des champions en titre. Une vraie déception dans une saison où les Warriors sont passés de favori au titre à adepte du tanking. La franchise californienne va maintenant pouvoir se concentrer sur sa reconstruction et son meneur retrouver des sensations pour revenir à son meilleur niveau.

 

Derrick Rose (Detroit Pistons)


Un autre ancien MVP voit sa saison se terminer brutalement : Derrick Rose. Si le joueur de Detroit n'est plus au niveau qui lui avait permis d'éblouir la Grande Ligue, le meneur est toujours capable de coups d'éclat. Avec 18,1 points de moyenne, le trentenaire était le cadre de Pistons qui ont perdu Griffin sur blessure puis Drummond dans un échange avec Cleveland. Un rôle qu'il a assumé. Mais pour pouvoir revenir dans le top 8 de la conférence Est, la franchise basée dans le Michigan va devoir faire des efforts pour mieux entourer D-Rose.

Karl-Anthony Towns (Minnesota Timberwolves)


Non-sélectionné pour le All-Star Game, Karl-Anthony Towns manquera aussi la fin de saison. Le pivot des Timberwolves a été irrégulier cette saison. Mais il a quand même mené la meute avec ses 26,5 points et 10,8 rebonds par match. Pas assez pour passer le cap des 20 victoires avant la suspension de la NBA prononcée en mars. Un échec car Minnesota est une des deux seules franchises de la Conférence Ouest a manqué le voyage floridien. Dans sa carrière, le KAT n'a participé qu'à une seule petite série en play-offs. Un bilan bien maigrichon pour le rookie de l'année 2016. Mais depuis quelques jours, le pivot est impliqué dans un combat bien plus grand que le sport : la lutte contre les violences policières. George Floyd a été tué à Minneapolis, la ville où réside sa franchise.

 


>