NBA : Le coach de Memphis reproche à Jordan Poole d'avoir blessé Ja Morant

Reuters

"Nous avons regardé les images au ralenti. Ja était en train de dribbler et Jordan Poole a attrapé son genou droit avec la main et l'a tiré d'un coup sec. Ce qui a provoqué la suite, donc je vais être très curieux de savoir ce qui va se passer après ça", a-t-il déclaré. La suite, en l'occurrence, ce fut une douleur ressentie par Morant, qui l'a exprimée ensuite en criant de rage et frustration sur le banc, avant de repartir au vestiaire en boitant. Cela s'est produit en fin de quatrième quart-temps, quand les Warriors avaient déjà match gagné, pour mener 2-1 dans leur série des demi-finales de conférence Ouest. Par ses propos, Jenkins a également laissé entendre qu'il s'attendait à une décision de la commission de discipline de la ligue, si Morant souffre d'une blessure qui pourrait lui faire manquer le match N.4 lundi. Or il n'a pas précisé de quoi souffre exactement le meilleur joueur de son équipe.

A San Francisco, il n'a pu aligner Dillon Brooks, qui a été suspendu pour un match, après sa grossière et dangereuse faute, lors du match N.2, sur Gary Payton II, fauché en l'air et qui s'est fracturé le coude gauche en retombant. Après cet incident, l'entraîneur de Golden State, Steve Kerr, avait dénoncé une action "sale" et accusé Brooks d'avoir "brisé le code voulant que les joueurs ne mette jamais la saison ou la carrière d'un gars en danger, même si en play-offs le basket est physique". Morant a usé de la même expression, "code brisé" sur son compte Twitter, en diffusant l'action de jeu où Poole lui a attrapé le genou dans un message qu'il a ensuite supprimé. L'arrière des Warriors incriminé s'est défendu d'avoir commis un geste vicieux. "C'est une action de basket, j'ai voulu aller chercher le ballon. On ne veut pas que quelqu'un soit blessé. Je ne suis même pas ce type de joueur. Je respecte tout le monde. Evidemment, j'espère qu'il ira mieux." 


>