NBA [J-9] Avec Zion, New Orleans rêve en grand

beIN SPORTS

Car la hype Zion Williamson est phénoménale

Impossible de passe à côté de l’engouement suscité par les débuts de Zion Williamson en NBA. Le numéro 1 de la draft 2019 est présenté comme le successeur de LeBron James, rien que ça, et avec lui, NOLA entame une reconstruction express, bien aidé par le transfert fructueux d’Anthony Davis. Le surpuissant ailier (2m01, 128 kgs) sera-t-il à la hauteur pour sa première campagne dans la grande Ligue ? C’est là toute la question. New Orleans n’est pas pressé et veut laisser le temps à son prodige de grandir. Mais avec autant de médiatisation et de projecteurs braqués sur lui, Zion ne pourra pas se cacher bien longtemps.

Car les ex-Lakers sont aussi là

Lonzo Ball, Brandon Ingram, Josh Hart : voici en partie ce qu’ont récupéré les Pelicans en envoyant Anthony Davis du côté du Staples Center. De quoi enrichir un effectif qui a fière allure tout en construisant les bases d’un avenir prometteur. Chacun à leur niveau, les trois hommes sont fortement attendus à la Nouvelle-Orléans mais Lonzo Ball sera certainement le plus suivi par les observateurs. A Los Angeles, le meneur n’a jamais su répondre aux espoirs placés en lui au moment de sa draft.

Entre un shoot rarement fiable et des blessures à répétition, Ball n’a pas offert des garanties suffisantes dans la Cité des Anges pour être conservé. Quant à Brandon Ingram, sa progression a été bien réelle lors de ses trois années en Californie, sans pour autant faire de lui un incontournable des Angelenos. Enfin, Josh Hart, bon défenseur et joueur de devoir, aura de nombreuses minutes à NOLA pour apporter son intensité sur le parquet.

Car Jrue Holiday devient un meneur qui compte

Parmi les meneurs de jeu les plus forts en défense de toute la NBA, Jrue Holiday ne cesse de voir son influence grandir sur le terrain. A 28 ans, il a clairement franchi un cap dans son jeu et affichait sur le précédent exercice ses meilleures moyennes en carrière aux points (21.2/m) et aux rebonds (5/m). All-Star en 2013, Holiday a le profil pour revenir aux matchs des étoiles si les Pelicans s’immiscent comme prévu dans la course aux Playoffs. Surtout, il va être le patron d’une franchise appelée à jouer les premiers rôles dans les années à venir. Si son physique le laisse tranquille, Jrue Holiday a le niveau pour être l’homme de la situation à la Nouvelle-Orléans.

Une alchimie difficile à trouver ?

Entre le trio des Lakers, la draft de Zion Williamson ou encore les signatures de J.J. Redick et Derrick Favors, l’effectif a énormément changé en Louisiane. A quelle vitesse le collectif va-t-il se construire ? Dans l’enfer que promet d’être la Conférence Ouest, il ne faudra pas traîner et le début de saison des Pelicans pourrait être difficile à gérer avec autant de nouveaux joueurs à intégrer. Cela sera la mission d’Alvin Gentry et l’an passé, l’entraîneur a prouvé qu’il pouvait travailler dans un environnement sous pression. Celle-ci sera importante encore cette année car l’ambition de la franchise est de retrouver les Playoffs à court terme.

Zion Williamson est un OVNI de 19 ans et si son corps tient le coup, l’ex-pépite de Duke est appelée à faire de grandes choses en NBA. Doté d’un premier pas très rapide et d’une puissance effrayante, l’ailier fort est un monstre physique qui va faire très mal aux défenses adverses. Si son tir n’est pas encore une arme de son jeu, Zion est tout de même capable de dégainer de loin comme il l’a montré en NCAA. Mais sa principale force reste l’attaque du cercle et sa propension à monter aux dunks en toutes circonstances.

En attaque, il sera très difficile de contenir ses qualités athlétiques et ses prises de position tandis qu’en défense, Zion est capable de défendre sur plusieurs positions. Alors qu’il n’a pas encore joué son premier match officiel de saison régulière, son nom suffit à remplir les salles. Qu’on se le dise : Zion Williamson est un futur géant.

Meneurs : Jrue Holiday, Lonzo Ball, Frank Jackson

Arrières : J.J. Redick, Josh Hart, Nickeil Alexander-Walker

Ailiers : Brandon Ingram, E’Twaun Moore, Darius Miller

Ailiers forts : Zion Williamson, Nicolo Melli

Pivots : Derrick Favors, Jahlil Okafor, Jaxson Hayes

10ème de la Conférence Ouest

Les Pelicans retrouveront-ils les Playoffs pour la première année de Zion Williamson sous leurs couleurs ? Peut-être pas mais il y a fort à parier que NOLA sera au moins dans le coup pour une qualification. La vive concurrence de l’Ouest promet quelques passages difficiles à la troupe d’Alvin Gentry. L’effectif est plutôt complet même s’il manque certainement un shooteur fiable dans le cinq de départ. Mais avec Zion dans ses rangs, il est permis de rêver pour la Nouvelle-Orléans.