NBA [J-5] Utah Jazz, défense de trébucher

beIN SPORTS



Attention aux attaques, revoilà le Jazz ! La défense la plus imperméable de la Ligue (avec Boston) repart au combat et tous les voyants sont au vert pour refaire une campagne d’outsiders à l’Ouest. Entre la formidable révélation Donovan Mitchell à l’arrière, un Rudy Gobert auréolé du titre de Défenseur de l’année, un Ricky Rubio arrivé à maturité à la mène et un groupe toujours aussi soudé autour de plusieurs role players de grande qualité (Joe Ingles, Jae Crowder), Utah est clairement la tête d’affiche de sa Conférence derrière le tandem Warriors / Rockets.

utah


Finalement, que manque-t-il aux Mormons, demi-finaliste de Conférence l’an passé, pour bousculer encore un peu plus la hiérarchie ? Un soupçon d’expérience, des renforts de poids à la free agency et plus de diversité en attaque pour soutenir Mitchell. Pour le premier point, celui-ci devrait vite venir pour l’équipe de Quin Snyder tant son avenir est plein de promesses. Concernant les deux autres points, cela va un peu de pair, et c’est clairement là que la direction a pêché cet été, ne parvenant pas à renforcer le roster de façon significative. Mis à part la draft de Grayson Allen et le départ de Jonas Jerebko, parti monnayer ses talents dans la Baie à Golden State, l’intersaison fut calme, très calme.

Le message est clair : le staff mise sur la stabilité et la progression interne pour gravir les échelons. Si tous les yeux seront braqués sur le développement de Donovan Mitchell, Quin Snyder aura pour sa part du mal à faire passer un nouveau cap à la franchise sans un recrutement plus ambitieux à l’avenir de la part de ses dirigeants. Problème, Utah n’est pas la destination la plus prisée des free agents en NBA. Tâche aux Jazzmen de vite faire changer les mentalités.

Le Top 10 des actions défensives de Gobert : 

Jacques Monclar : "Le Jazz peut finir 2ème à l'Ouest !"

Dante Exum, le chaînon manquant ?

Pas épargné par les blessures depuis ses premiers pas de l’autre côté du continent, le natif de Melbourne est peut-être l’une des clés de l’avenir à court terme de Utah. Avec une marge de progression difficilement quantifiable mais bien réelle, il a été prolongé pour trois ans cet été avec un contrat de 33 M$ à la clé, preuve que le management compte sur lui à long terme. Une fois libéré des contraintes de l’infirmerie, le longiligne meneur australien a plusieurs fois prouvé qu’il pouvait obtenir un rôle déterminant sur le parquet grâce à ses mensurations (1,98 m), ses longs segments en défense et sa vélocité.

utah


Forcément, son rôle en sortie de banc semble tout trouvé pour amener de la fraîcheur et de la vista à la second unit des Mormons. Sélectionné en cinquième position de la Draft 2014, Exum attaque maintenant sa cinquième saison dans la Grande Ligue. Le moment de faire décoller sa carrière et de devenir un homme fort de la franchise dans les mois à venir.





Une entrée fracassante ! Pour son année rookie, l’ancien étudiant de Louisville a explosé les compteurs, dans des proportions inattendues. A la lutte toute la saison pour le titre de Rookie de l’Année avec Ben Simmons, l’arrière a finalement dû s’incliner face au meneur surdimensionné des 76ers mais l’essentiel est ailleurs : l’ex Cardinal est déjà à 22 ans une star de la Ligue. Avec un style qui n’est pas sans rappeler James Harden à ses débuts, le 13ème choix de draft 2017, gaucher comme "The Beard", a pris avec autorité les rênes de l’attaque de Utah, laissées libres après le départ de Gordon Hayward à Boston.

Un pari plus que gagnant pour la franchise, qui se cherchait un nouveau leader pour épauler Rudy Gobert. Candidat d’ores et déjà naturel pour une sélection au prochain All-Star Game, Mitchell doit s’attacher à ne pas brûler les étapes et à poursuivre sa progression sous les feux de la rampe. Avec lui, le Jazz peut se préparer à swinguer !





Meneurs : Ricky Rubio, Dante Exum, Raul Neto

Arrières : Donovan Mitchell, Alec Burks, Grayson Allen, Nazareth Mitrou-Long

Ailiers : Joe Ingles, Royce O’Neale, Thabo Sefolosha

Ailiers forts : Derrick Favors, Jae Crowder, Georges Niang, Tyler Cavanaugh

Pivots : Rudy Gobert, Ekpe Udoh, Tony Bradley






 

3ème de la Conférence Ouest

Sur sa lancée de son dernier exercice flamboyant, Utah a une bonne tête de trublion à l’Ouest. Avec sa défense de fer et le génie offensif de Donovan Mitchell, le Jazz sera à surveiller de très près en saison régulière mais surtout en Playoffs où on plaint déjà les futurs adversaires de Gobert & Co.

utah