NBA [J-17] : Mélodrame chez les Timberwolves

beIN SPORTS



Quatorze ans que les fans de Minny attendaient cela ! Un come back de leurs ouailles en post-season. Un retour validé cahin-caha par la bande de Tom Thibodeau, pour la deuxième saison de l’ancien boss des Bulls à Minneapolis. Sur le papier, les voyants avaient tout pour être au vert, puisque réintégrer le Top 8 de l’Ouest était la mission principale de « Thibs » lors de son arrivée sur le banc des Wolves. Sauf que l’élimination sèche des Loups au premier tour des Playoffs face aux Rockets (4-1) est passée par là et que sur le parquet et en coulisse, l’ambiance n’a pas toujours été au beau fixe dans l’effectif au cours de la saison.

Au point que Jimmy Butler, agacé du peu d’investissement de ses partenaires, Andrew Wiggins et Karl-Anthony Towns en tête, ait demandé tout simplement d’être « tradé ». Une annonce qui en a surpris plus d’un du côté de Minneapolis surtout qu’elle est intervenue seulement quelques semaines avant la reprise. Dès lors, un véritable bras de fer s’est engagé entre les différentes parties et le suspense est toujours entier quant à sa future destination (voir plus bas). Car Tom Thibodeau, qui a son mot à dire sur la future transaction, ne souhaite pas voir filer l’un de ses cadres. 

Thibodeau


En revanche, Glen Taylor, le propriétaire, espère trouver un deal qui permettrait à son équipe de ne pas voir ses ambitions à la baisse, le tout après avoir fait prolonger Karl-Anthony Towns au max il y a quelques jours (voir plus bas). Dès lors, l’exercice à venir s’apparente à un gros point d’interrogation pour la franchise surtout que la free agency n’a pas été spécialement réussie, au point que Thibodeau a fait appel à un Luol Deng sur la touche aux Lakers pour renforcer sa meute. 

Jamal Crawford et Nemanja Bjelica ont notamment quitté Minny, tandis que le spécialiste du tir longue distance Anthony Tolliver a rejoint l’équipe, en compagnie de l’ailier défensif James Nunally (Fenerbahçe). Enfin, les T-Wolves ont drafté avec leur 20ème choix l’arrière scoreur Josh Okogie (Georgia Tech) et avec le 48ème choix l’ailier Keita Bates-Diop (Ohio State). Pas de quoi changer radicalement le visage sportif d’une franchise complètement déboussolée à quelques jours du coup d’envoi de la saison… 

Jacques Monclar : "Les Wolves ont un ver dans le fruit..."

Où partira Jimmy Butler ?
 

Arrivé au Target Center en échange de Zach Lavine, Kris Dunn et Lauri Markkanen le soir de la Draft 2017, le natif de Los Angeles a encore deux années de contrat. Mais seule une est garantie, l’autre étant une « player option » qui le place en position de force. Ainsi, si les Wolves ne trouvent pas de deal convenable, ils seraient contraints de voir filer leur All-Star sans contrepartie à l’été prochain. Sauf que Tom Thibodeau est prêt à prendre ce risque puisqu’il semblerait qu’il fasse plus ou moins échouer les négociations en demandant une contrepartie beaucoup trop élevée. Une prise de risques qui pourrait d’ailleurs lui coûter sa place sur le banc selon certains observateurs. 

butler


Il y a quelques jours, trois franchises semblaient avoir les faveurs du joueur : les Angeles Clippers, les New York Knicks et les Brooklyn Nets. Or, c’est peut-être du côté du Texas ou de la Floride que « Jimmy Buckets » fera ses valises. En effet, les Houston Rockets et le Miami Heat semblent être, à l’heure où nous écrivons ces lignes, les deux franchises les mieux parties pour trouver un accord. Mais de nombreuses autres franchises suivent le dossier de très près. Pour décrocher le gros lot, il faudra visiblement offrir à Minny des joueurs expérimentés, des jeunes prometteurs, des tours de Draft intéressants tout en lui permettant d’alléger sa masse salariale. Les prochaines heures s’annoncent mouvementées ! 





Le jackpot pour Karl-Anthony Towns ! Après de longues semaines de négociations, l’un des jeunes joueurs les plus talentueux de la Ligue a trouvé un accord avec sa direction pour une prolongation « super-maximum » de 190 millions de dollars sur cinq ans. Celui qui n’a pas manqué un seul match de saison régulière en trois ans ne pouvait pas refuser un tel contrat et le potentiel départ de Butler lui offre plus que jamais le statut de « franchise player » des Timberwolves. C’est dire que, pour sa quatrième saison dans la Ligue, l’intérieur est très attendu et doit passer un nouveau cap, tant dans son implication défensive qu’au niveau de son caractère sur les planches.

A 22 ans, ses statistiques demeurent effrayantes mais le pivot/ailier fort doit apprendre à mieux gérer ses temps faibles sur le parquet et à se montrer plus régulier tout au long d’un match. Techniquement, KAT a tous les outils en magasin pour dominer ses opposants. Reste l’aspect mental, où il donne souvent l’impression de ne pas s’investir assez sur le terrain. La signature de Jimmy Butler devait le décharger de la pression sportive et apporter, à lui et Wiggins, un surplus de professionnalisme et d’intensité. Si le premier aspect a été plus bien géré, le second semble laissé à désirer d’après les nombreux échos de la presse locale. A lui de corriger cela après avoir changé clairement de statut cet été. 




Meneurs : Jeff Teague, Derrick Rose, Tyus Jones

Arrières : Jimmy Butler, Josh Okogie

Ailiers : Andrew Wiggins, James Nunnally, Keita Bates-Diop

Ailiers forts : Taj Gibson, Anthony Tolliver

Pivots : Karl-Anthony Towns, Gorgui Dieng, Justin Patton


9ème de la Conférence Ouest

Impossible de réaliser un pronostic actuellement sur la place qu’occupera Minnesota à l’issue de la saison régulière ! Tout dépend du « trade » annoncé de Jimmy Butler et des joueurs qui arriveront pour le remplacer. D’autant plus que, comme l’an dernier, cela pourrait se jouer dans un mouchoir de poche à l’Ouest de la sixième à la dixième place. 

towns