NBA [J-13] Les Cavs ne repartent pas à la charge

beIN SPORTS

Car l’association Garland-Sexton promet 
 

Candidat pour accueillir Zion Williamson, Cleveland a finalement hérité du 5ème choix de la dernière Draft et a opté pour Darius Garland. Un choix qui a surpris de prime abord puisque ce meneur présente sur le papier le même profil que Collin Sexton, auteur d’une belle saison rookie (16,7 points et 2,9 rebonds en moyenne) malgré un accueil glacé de la part de certains de ses coéquipiers. Pourtant, les deux vont bien débuter dans le cinq de départ dès les premiers matchs, Garland étant plus attendu au niveau du shooting et Sexton de la percussion. L’efficacité du duo de Portland, Lillard-McCollum, a visiblement donné des idées… 

Car un nouveau head coach est arrivé
 

Un rookie de 66 ans, cela fait forcément sourire. Pourtant, c’est bien l’âge de John Beilein qui a uniquement fait ses classes chez les jeunes, que cela soit en collègue ou à l’université. Le voilà enfin dans le grand bain avec ses assistants JB Bickerstaff, Antonio Lang et Lindsay Gottlieb. L’objectif sera d’avoir une équipe compétitive d’ici 3 à 5 ans donc pas de pression particulière d’entrée pour celui qui officiait à la fac de Michigan depuis 2007. Avec sa ligne arrière jeune et tonique, Beilein devrait faire la part belle au jeu à haute intensité mais avec une défense qui s’annonce d’une rare porosité. Les parieurs risquent de se régaler sur des écarts de points négatifs de la part des Cavaliers… 

Car Kevin Porter Jr. intrigue
 

« I’m Here ». Les muscles contractés, le regard féroce, le n°4 des Cavs au niveau des abdos : la photo Instagram de Kevin Porter Jr. ne laisse guère place au doute ! L’arrière de 19 ans veut prouver qu’il ne méritait d’être sélectionné seulement à la 30ème place de la Draft. Une place qu’il doit en partie à son comportement jugé (très) impulsif. Mais si la relation entre John Beilein et lui est au beau fixe, la place de 6ème homme, détenue pour l’instant par Jordan Clarkson, pourrait lui revenir d’ici la fin de la saison. Avec pourquoi pas la possibilité d’obtenir quelques minutes à l’aile. Alors « steal » de la Draft ou flop comme pressenti par de nombreuses franchises ? On tranchera après sa saison rookie !

Kevin Love va-t-il terminer la saison dans l’Ohio ?
 

Kevin Love bouclera-t-il sa 6ème saison à Cleveland ? Rien n’est moins sûr ! Prolongé quatre ans quelques semaines après l’annonce du départ de LeBron James aux Lakers, l’ailier fort de 31 ans est sans contestation possible le joueur le plus « valuable » du roster. Mais il représente aussi une sacrée monnaie d’échange pour une équipe en quête d’un joueur pour former un « Big Three ». Cependant, ses 22 matchs disputés seulement l’an passé en raison d’une blessure à un orteil, combinés à 20 rencontres manquées au minimum lors des 3 dernières saisons, rendent forcément les franchises intéressées dans l’attente. Car si Love prouve qu’il peut toujours être l’intérieur capable d’enquiller les 3 points et de réaliser au minimum un 20 points-10 rebonds tous les soirs, ses temps dans l’Ohio pourraient être comptés. Ce qui ne serait pas un drame pour des Cavaliers en quête d’un nouveau très bon pick lors de la prochaine Draft…  




Certes, la Turquie n’est pas parvenue à rallier les quarts de finale, mais Cedi Osman a réalisé une belle Coupe du Monde avec une moyenne de 20,4 points à 50% au tir. La suite d’une saison sophomore qui l’a vu passer dépasser la barre des 30 minutes par match et passer de 3,9 à 13 points ! Seul Pascal Siakam a fait mieux, c’est dire… Cette saison, où il sera titulaire indiscutable au poste d’ailier, sera celle qui permettra d’en savoir plus sur son plafond. A voir s’il est capable également de ne pas se concentrer uniquement sur le scoring mais le jeu high pace que devrait mettre en place John Beilein est forcément une bonne nouvelle pour ce bon défenseur sur les postes 2 et 3. Sa prolongation et une belle revalorisation sont à ce prix… 



Meneurs : Darius Garland, Matthew Dellavedova
Arrières : Collin Sexton, Brandon Knight, Jordan Clarkson, Kevin Porter Jr.
Ailiers : Cedi Osman, Dylan Windler
Ailiers forts : Kevin Love, Larry Nance Jr., Dean Wade
Pivots : Tristan Thompson, Ante Zizic, John Henson

14ème de la Conférence Est 
 

En partant du principe que Cleveland serait très heureux de finir dans les 3 derniers de la Ligue, une dernière place à l’Est est loin d’être exclue. Une première saison sans pression pour Beilein qui aura tout loisir de faire progresser des jeunes pousses prometteuses, en espérant leur donner un minimum le goût de la défense…


Le best of des Cavaliers en 2018-19 :