NBA - Golden State Warriors : DeMarcus Cousins, la guigne rode toujours ?

Reuters

Le scénario était peut-être trop beau pour être vrai ! A 28 ans et malgré 4 sélections au All-Star Game, DeMarcus Cousins a disputé samedi son premier match en Playoffs de sa carrière. Le tout avec des Warriors archi-favoris pour réussir un triplé que peu d’équipes ont validé dans l’Histoire de la Ligue. Une place dans un cinq de « Monstars » assurée après une saison régulière parfaitement gérée pour se remettre d’aplomb suite à une rupture du tendon d’Achille gauche le 26 janvier 2018. Il n’était pas rare d’ailleurs de voir l’un des pivots les plus dominants des années 2010 terminer avec les meilleures stats de son équipe en fin de saison régulière. Ses grands débuts face aux Clippers lors du Game 1 n’ont certes pas très probants (9 points à 4/12 au tir, 9 rebonds, 4 passes et 6 pertes de balle en 21 minutes) mais cela a été largement éclipsé par la facile victoire de Golden State (121-104). Avant donc un Game 2 qui s’est achevé beaucoup plus tôt que prévu pour lui…

Seulement 3 minutes de jeu se sont écoulées et « DMC » intercepte un ballon dans les mains d’Ivica Zubac avant de partir en contre-attaque pour un dunk facile. Mais la gonfle lui échappe et le voilà à terre au niveau de la ligne à 3-points des Clippers. Cousins se touche directement le quadriceps gauche, se relève et demande aussitôt son changement, avant de filer au vestiaire, la mine basse. Un retour dans les coulisses de l’Oracle Arena qui s’est effectué debout, sans passer par la case civière mais la crainte d’une blessure longue durée était déjà présente avant même les premiers examens d’usage. Selon ESPN, les Warriors craignent tout simplement une déchirure musculaire et une fin de saison prononcée dans la foulée. Pour en savoir plus, il faudra cependant attendre l’IRM qui sera effectuée ce mardi. 

La blessure de "DMC" et le gros come back des Clippers : 


« C’est une blessure significative, n’a pas caché Steve Kerr après un match 2 perdu malgré 31 points d’avance. Il va effectuer une IRM mais il va être absent pour… je dirais juste un moment car on ne sait pas encore précisément combien de temps il va manquer. Mais ça n’est pas une petite blessure. » Ce nouveau coup d’arrêt serait évidemment cruel pour un joueur qui comptait sur cette saison pour montrer aux 30 franchises NBA qu’il était capable de retrouver son niveau d’antan. C’est dans cette optique qu’il n’avait signé cet été qu’un contrat d’une saison à 5,3 M€, presque une hérésie pour un basketteur de son niveau. Toujours selon ESPN, le vestiaire, déjà touché par une défaite honteuse à domicile, a été vraiment choqué par la perspective de perdre un coéquipier qui a mangé son pain noir pendant de longs mois. 

Bogut a bien fait de revenir

« C’est vraiment dur. Considérant tout ce qu’il a vécu cette dernière année, on pense fort à lui, a confié aux journalistes Stephen Curry. Il avait hâte de connaître les Playoffs : c’était une grosse étape pour lui. Humainement parlant, ce qu’il a vécu est très dur. Je n’en rajoute pas quand je dis ça. On détesterait le voir terminer cette grande étape aussi rapidement. » Pour l’avenir à court terme des Warriors, une fin de saison de « Boogie » serait un coup dur mais pas une énorme catastrophe sportive, les hommes de Steve Kerr ayant déjà gagné leurs deux dernières bagues sans lui. De retour dans la Baie après une saison réussie en Australie, Andrew Bogut est tout à faire capable de garder la raquette des champions en titre, avec Kevon Looney en « back-up ». Même si leur apport offensif sera évidemment moins important. Pour Cousins, en revanche, une longue absence pourrait mettre un terme à ses espoirs de très gros contrat. Avec un deuxième été de suite loin d’être radieux…