NBA - Golden State Warriors : Attention aux yeux, Cousins est de retour !

Reuters

Là, on peut parler d’Invincible Armada ! Pour la première fois depuis les Celtics en 1975-76, une équipe va aligner cinq All-Stars de la saison précédente. Ainsi, dans quelques heures face aux Clippers, le cinq de départ des Warriors sera composé par Stephen Curry, Klay Thompson, Kevin Durant, Draymond Green et donc DeMarcus Cousins. Le pivot de 28 ans est enfin prêt à retrouver le terrain après une longue convalescence suite à une rupture du tendon d’Achille du pied gauche le 26 janvier dernier.

Presque un an d’absence et des grosses interrogations sur un retour à son meilleur niveau, cette blessure ayant déjà mis un terme plus ou moins prématurément à des carrières (Chauncey Billups et Anderson Varejao peuvent en témoigner). C’est dans cette optique que Golden State avait décidé, l’été dernier, de ne lui proposer qu’une saison à 5,3 millions de dollars, bien loin des standards pour un joueur de ce niveau.

DeMarcus Cousins


Cousins a désormais 4 mois pour prouver qu’il mérite un gros contrat l’été prochain, sachant que les Warriors n’auront quasiment aucune chance de pouvoir le conserver d’un point de vue financier. « C’est un soulagement. Cela a été une longue année pour moi avec des hauts et des bas mais la ligne d’arrivée est enfin là et je suis heureux de retrouver les parquets, a clamé DMC après un entraînement la semaine passée. Cette année m’a permis de savoir qui était de mon côté car, comme on dit "loin des yeux loin du cœur" et beaucoup de personnes ont subitement disparu. »

Mais l’intérieur aux 21,5 points et 11 rebonds en carrière sait que le chemin vers la lumière est encore long. « J’ai terminé une étape avec la rééducation, mais il y en a d’autres maintenant, comme créer une alchimie avec mes coéquipiers. C’est évident que je prendrai moins de shoots que par le passé (sourire). »

Steve Kerr : "On n’a jamais eu un joueur comme lui auparavant"

« Pour mon premier match, l’objectif sera de m’acclimater avec les gars, retrouver mes jambes, a poursuivi Cousins. Je ne m’attends pas à marquer 50 points, cela serait bien que ça arrive, mais ce n’est pas mon objectif. Juste faire partie de l’équipe et gagner le match, ça me suffit amplement. » Steve Kerr va désormais devoir trouver la bonne formule pour intégrer un pivot qui a l’habitude d’avoir la balle et de prendre beaucoup de tirs. Un profil bien loin des anciens intérieurs d’Oakland, Andrew Bogut, Zaza Pachulia ou JaVale McGee, qui étaient avant tout des joueurs de devoir.

« Il va être titulaire. Et après, tout est possible, a lancé le coach des Warriors devant les médias. On doit déterminer à quoi ressembleront les rotations, combien de minutes il pourra jouer. (…) On n’a jamais eu un joueur comme lui auparavant. C’est quelque chose de nouveau et ça ne va pas être facile de l’intégrer et de faire tout fonctionner correctement. Il va y avoir une période d’adaptation importante, heureusement, on n’est qu’à la moitié de la saison. »


Steve Kerr a déjà affirmé qu’il ne ralentirait pas le jeu pour son nouvel atout. Mais ça n’est évidemment pas une bonne nouvelle pour les adversaires des Warriors, qui avaient repris un peu espoir après le début de saison moins flamboyant que d’habitude des hommes de la Baie. Même s’ils ont récemment repris la première place de la Conférence Ouest aux Nuggets qu'ils viennent de détruire et ont retrouvé un Stephen Curry piquant et insolant comme jamais. Apparu assagi devant les journalistes, DeMarcus Cousins parviendra-t-il à mettre de côté son caractère volcanique ?

L’avenir le dira, surtout que l’ancien franchise player des Kings sait pertinemment que l’accueil réservé à lui et ses comparses risque d’être bouillant à l’extérieur : « Je dirais sans hésiter que les Warriors sont les plus détestés. Ils détestent Kevin (Durant). Ils me détestent. Je pense que le seul qu’ils aiment vraiment est Stephen (Curry). En fait, ils le détestent peut-être lui aussi. Ils détestent Draymond Green. Mais c’est comme ça, je ne m’en fais pas. » Avec une potentielle première bague au doigt en vue, on peut le comprendre…

DeMarcus Cousins


  


>