NBA - Golden State : Non vacciné, Wiggins pourrait manquer le début de saison


Andrew Wiggins pourrait ne pas disputer un seul match à domicile cette saison du côté des Warriors. C'est en tout cas ce que risque l'ailier canadien s'il ne se fait pas vacciner avant le début de la saison régulière, soit le 22 octobre pour le premier match à domicile face aux Clippers. Car comme l'indique la loi, dans chaque ville et chaque Etat chacun est libre d'appliquer les mesures sanitaires qu'il souhaite, et la NBA ne s'est pas opposée à cette décision et respecte donc les contraintes imposées par chaque ville. Par exemple, à New York ou San Francisco, les joueurs NBA qui ne seront pas vaccinés ne seront pas autorisés à rentrer dans les salles ou au centre d’entraînement, à moins d'obtenir une exception "médicale ou religieuse".  C'est le San Francisco Chronicle qui a dévoilé l'info, affirmant que le numéro 1 de la draft 2014 n'est visiblement pas encore vacciné et qu'il ne voulait pas le faire à moins qu'on ne lui oblige. Mais étant donné que le syndicat des joueurs s'oppose à l'obligation vaccinale contre le Covid-19, la NBA ne peut rien imposer.

Une dispense religieuse en solution ?

La seule solution pour le numéro 22 des Warriors est donc d'obtenir une dispense "religieuse", et c'est la municipalité de San Francisco qui décidera du sort d'Andrew Wiggins. "Nous nous penchons activement sur la question des demandes d’exemption religieuse des vaccinations dans de nombreuses industries et nous travaillerons avec notre département lié aux business et au divertissement sur les prochaines étapes", a déclaré le département de la santé publique de San Francisco dans un communiqué. Une dispense nécessaire pour que le joueur puisse disputer les matchs avec sa franchise à domicile et éviter une perte de salaire de 360 000$. Dans la soirée, The Athletic a révélé que 90% des joueurs NBA étaient complètement vaccinés.

>