NBA : Garnett veut racheter les Wolves

Reuters

Kevin Garnett (44 ans), des parquets au costume de patron ? Resté quatorze saisons chez les Wolves comme joueur, l'ancien ailier fort vedette de l'équipe se verrait bien maintenant en prendre les rênes. A en croire The Athletic, Garnett, retraité depuis 2016 après une ultime saison du côté du... Minnesota, aurait l'intention de racheter la franchise chère à son coeur. C'est dans cette optique que le natif de Greenville (Caroline du Sud) aurait préparé une offre en compagnie d'autres investisseurs pour tenter de s'offrir les Wolves, et surtout de dompter la concurrence. Les repreneurs potentiels et rivaux de « KG » sur le dossier seraient en effet nombreux, à en croire l'actuel propriétaire de la franchise Glen Taylor. « Plusieurs groupes d'acquéreurs potentiels ont exprimé leur intérêt », a même encore affirmé le milliardaire américain ce mardi.

Car même si Garnett reste à ce jour le meilleur joueur de l'histoire des Wolves, avec notamment le trophée de MVP de la saison 2003-2004 obtenu du temps de son premier passage chez les Timberwolves, cela ne lui garantit rien en revanche sur le terrain financier. ESPN croit d'ailleurs savoir que le médaillé d'or des Jeux Olympiques de Sydney 2000 aurait une longueur de retard sur la famille Wilf, qui possède déjà la franchise de NFL du Minnesota : les Vikings.

 

Loin d'être gagné pour Garnett...

 




Plus inquiétant encore pour Garnett : Zygi Wilf, son frère Mark Wilf et leur cousin Leonard Wilf auraient la préférence de Glen Taylor, d'autant qu'ils auraient déjà promis de ne pas déménager la franchise s'ils venaient à la racheter, un critère impératif aux yeux du richissime homme d'affaires. Un groupe articulé autour d'un promoteur immobilier de New York Meyer Orbach pourrait également se lancer dans la bataille et faire ombrage à l'ex-All Star sacré champion de NBA en 2008 sous les couleurs des... Boston Celtics. «

Ma passion pour que les Wolves remportent le titre NBA est bien connue, mais j’ai une affection encore plus profonde pour la ville de Minneapolis, a répété Garnett mardi. Il n’y a pas deux personnes qui aiment la ville autant que Glen Taylor et moi, et j’ai l’intention d’essayer de travailler avec lui pour réaliser mon rêve. » Si l'ancien coéquipier de Paul Pierce et Ray Allen chez les C's échouait dans son rêve de devenir propriétaire des Wolves, il pourrait se rabattre sur Seattle et les Supersonics, disparus des radars depuis 2006. « KG » rêve de leur redonner vie.