NBA : Ces franchises qui ont animé l’été

Reuters
Le retour à la normalité ? Après une saison 2019-2020 tronquée en raison de la pandémie de Covid-19, et qui s’était terminée il y a un an dans la bulle du Disney World d’Orlando, et un exercice 2020-2021 débutant en décembre et limité à 72 matchs de saison régulière, la NBA revient à une situation rappelant "le monde d’avant". Et plusieurs équipes ont animé l’intersaison, à commencer par les Bulls. Après avoir fait venir Nikola Vucevic en mars, la franchise de Chicago, absente des play-offs depuis 2017, a recruté Lonzo Ball, DeMar DeRozan et Alex Caruso pour venir épauler Zach LaVine. Un ensemble alléchant, s’il parvient à se mettre en place et à être complémentaire soues les ordres de Billy Donovan.

D’autres équipes ont aussi fait venir 11 joueurs cet été, mais sans procéder à des grandes manœuvres comme les Bulls mais plutôt à des ajustements. C’est le cas des Celtics, qui ont fait revenir Al Horford et Enes Kanter, et recruté Dennis Schröder à bas coût, des Nets, grands favoris pour le titre, avec ou sans Kyrie Irving, et qui ont notamment débauché des joueurs d’expérience, dont Patty Mills, Paul Millsap et LaMarcus Aldridge, qui avait annoncé sa retraite en avril en raison de problèmes cardiaques. Les Raptors ont aussi fait venir 11 nouveaux éléments, et tourné une page de leur histoire en envoyant Kyle Lowry, présent à Toronto depuis 2012, du côté de Miami, et en faisant venir Goran Dragic au Canada.


14 nouveaux joueurs aux Lakers !

Mais la franchise qui a le plus changé cet été reste les Lakers. Recordmen des titres NBA à égalité avec les Celtics, les Angelenos ont ainsi fait venir 14 joueurs, ne conservant que LeBron James, Anthony Davis et Talen Horton-Tucker ! Et ils ont fait le choix de l’expérience, que ce soit avec Russell Westbrook, Carmelo Anthony, DeAndre Jordan, Trevor Ariza, blessé à une cheville, ou encore les revenants Dwight Howard et Rajon Rondo. Mais est-ce que ça suffira au sein d’une conférence Ouest où leurs voisins des Clippers ont peu bougé, remplaçant principalement Patrick Beverley par Eric Bledsoe ? Finalistes surprises la saison dernière, les Suns ont eux peu bougé, et récupéré Landry Shamet, Elfrid Payton et JaVale McGee, comme les Bucks, champions en titre, qui ont fait revenir George Hill mais ont perdu PJ Tucker (Miami).

Un été aussi marqué par de nombreuses prolongations, dont certaines dépassant les 200 millions de dollars. C’est le cas de Stephen Curry aux Warriors ou de Luka Doncic chez les Mavericks. Kevin Durant (Nets) et Joël Embiid (Sixers) ne sont pas très loin en termes de montants, alors que viennent ensuite Jimmy Butler (Heat), Trae Young (Hawks), Shai Gilgeous-Alexander (Thunder) ou Julius Randle des Knicks, des New-Yorkais qui comptent désormais dans leurs rangs Evan Fournier et espèrent poursuivre, dans l’ombre des Nets, leur montée en puissance.

>