NBA : Ce joueur assuré d’être champion

Débarqué en NBA en 2012, Dion Waiters vit une drôle de huitième saison dans la ligue. Celui qui avait été drafté en quatrième position par les Cavaliers, soit devant les futurs All-Stars Damian Lillard (6e), Andre Drummond (9e), Draymond Green (35e) ou encore Khris Middleton (39e), aura connu trois franchises cette saison. Le Heat, où il était arrivé en 2016 et avec qui il a débuté cet exercice 2019-2020, puis les Grizzlies, dont il n’aura jamais porté le maillot, puisqu’il avait été laissé libre trois jours après un échange impliquant également les Timberwolves, et enfin les Lakers, qu’il a rejoints début mars.


Surnommé "Philly Cheese"

La finale opposant les Angelenos aux Floridiens à partir de mercredi, le natif de Philadelphie, surnommé "Philly Cheese" par LeBron James et ses coéquipiers, est donc assuré d’être sacré champion NBA pour la première fois de sa carrière. Car il a disputé trois matchs avec Miami en début de saison (9,3 points et 3,7 rebonds de moyenne en 14 minutes) et s’est donc ensuite engagé avec la franchise de Los Angeles, prenant part à 7 rencontres de saison régulière (11,9 points, 2,4 passes et 1,9 rebonds en 23,6 minutes de moyenne), et à 5 rencontres de play-offs (2 points en 7,6 minutes), lui qui a manqué la fin de la demi-finale de conférence face aux Rockets puis la finale contre les Nuggets en raison d’une blessure à la cuisse.


Le Heat lui offrirait-il une bague ?

Et s’il s’est bien intégré au sein des Lakers, où il apprécie "l’ambiance, la camaraderie" qui y règne. "Ils ont été formidables depuis que je suis ici. Ils m’ont accueilli à bras ouverts, comme je suis et je n’ai pas eu à essayer d’être quelqu’un d’autre. Je n’ai vraiment pas à me plaindre. Et je leur suis reconnaissant. Je suis heureux", avouait-il après ses débuts avec sa nouvelle équipe dans la bulle. Waiters estime par ailleurs avoir beaucoup grandi depuis sa première collaboration avec James, à Cleveland en 2014-2015. Mais c’est un énième dérapage qui lui avait coûté sa place au Heat en début de saison, lorsqu’il avait fait une crise de panique dans l’avion de l’équipe après avoir ingéré un bonbon contenant du THC. Reste maintenant à savoir si le Heat, en cas de succès, lui offrirait une bague de champion. Jonas Valanciunas, Delon Wright et C.J. Miles, transférés en cours de saison pour faire venir Marc Gasol aux Raptors, n’y avaient ainsi pas eu droit après le sacre de Toronto…