NBA : Ben Simmons, meneur à tout faire

Reuters
Comme si les qualités affichées par Ben Simmons ne suffisaient pas, un refrain refait régulièrement surface pour pointer son défaut principal dans le jeu : son incapacité à trouver la faille sur les tirs longues distances. Il a en effet fallu attendre le début de cette saison 2019/2020 et un match face aux Knicks pour voir l’Australien signer le premier panier à trois points de sa carrière NBA. Désireux dans son esprit de réaliser à chaque fois la meilleure action possible, le joueur des Sixers préfère s’appuyer sur ses atouts que de s’essayer dans un registre qu’il ne maitrise pas.


Vivacité, pénétration et ballons chipés

Il faut dire que Simmons compense largement son manque d’adresse à longue distance par d’autres qualités. Par sa vivacité, sa capacité à pénétrer dans les défenses adverses ou sa vision du jeu au-dessus de la moyenne, le meneur de 23 ans s’avère précieux pour sa formation des Sixers. Tous ces attributs permettent à Simmons d’afficher de belles statistiques (16,7 points, 8,2 passes, 7,8 rebonds, 2,1 interceptions par match), en pouvant notamment se targuer d’être le cinquième meilleur passeur de la NBA. Simmons fait également beaucoup de bien à son équipe par sa capacité à gratter des ballons précieux dans les fins de matchs. « J’adore faire des interceptions, forcer des ballons perdus », expliquait-t-il récemment à ce sujet avec gourmandise.


Capable d’endosser le rôle de patron

Même si Joel Embiid, tancé lui aussi cette saison, affirme le contraire, Simons n’est pas forcément dans ses meilleures dispositions lorsqu’il doit évoluer dans des espaces resserrés en partageant les tâches avec plusieurs de ses coéquipiers. Preuve en est, l’Australien a attendu l’absence du Camerounais pour signer son meilleur match en carrière face aux Nets en janvier dernier. Auteur ce soir-là d’un triple-double, il a montré à tout le monde qu’il n’était pas un All-Star pour rien tout en prouvant qu’endosser le costume de leader n’était pas un problème pour lui. Malgré quelques blessures qui viennent régulièrement freiner sa progression, Simmons a tout pour continuer à être l’une des références au poste de meneur en NBA dans les années à venir.

>