NBA : Attention, Boston a de l’appétit !

Reuters

En bon gourmet, Boston a gardé le meilleur pour la fin. Et en guise de dessert, les Celtics dégustent avec gourmandise leurs Playoffs ! Après un sweep sur Indiana (4-0), les Verts ont démarré tambour battant leur demi-finale de Conférence contre Milwaukee dimanche. Un succès décroché par K.O face à des Bucks amorphes et dépassés par l’envie, la détermination et la stratégie gagnante des hommes de Brad Stevens. Le tour de force opéré lors de la première manche peut-il se répéter cette nuit au Fiserv Forum ?

Cette éventualité ne doit pas ravir Giannis Antetokounmpo et sa bande. Déjà dos au mur, le meilleur bilan de la saison régulière (60v - 22d) a impérativement besoin d’un électrochoc pour lancer sa série et déjouer les plans des C’s. Le problème, c’est que le game 1 a dévoilé au grand jour certaines limites de Milwaukee, dans le jeu sur attaque placé notamment. Pour éviter d'être dévorés, les Bucks vont donc devoir vite changer de menu. Mais en sont-ils capables ? Trop tournés vers le seul Antetokounmpo sur les phases offensives, les joueurs du Wisconsin ont buté à maintes reprises sur la défense flottante des Celtics. Et le manque de solutions pour soulager l’ailier grec, superbement défendue par Al Horford, s’est cruellement fait ressentir à travers les ternes prestations de Brook Lopez (3 pts), Eric Bledsoe (6 pts) ou Sterling Brown (3 pts).

 

Boston veut remettre le couvert

A l’inverse, Boston a pris confiance au fil du match grâce à sa défense et a ainsi pu dérouler son jeu d’attaque sans jamais être contrarié. Kyrie Irving (26 pts à 12/21 au tir) s’est fait un malin plaisir à découper les lignes adverses, en alternant phases de pénétration et tir à longue distance. Surtout, le meneur a très bien géré le tempo du match pour mettre ses partenaires dans les conditions idéales. A l’arrivée, Uncle Drew a conclu son repas avec 11 passes décisives, son 7ème meilleur total depuis le coup d’envoi de l’exercice 2018-2019.

Dans son sillage, c’est toute la franchise du Massachussetts qui s’est régalée. Fini les atermoiements de la saison régulière, Boston s’est enfin mis à table avec sérieux. « Il y a eu quelques moments délicats au sein de l’équipe pendant la saison régulière, mais je pense que nous avons une vraie complicité dans ce groupe […] La communication sur le banc est bien meilleure depuis que les Playoffs ont commencé » se réjouissait l’ex-star des Cavaliers après la dégustation du game 1. Pour Milwaukee, la rencontre de cette nuit est un must-win. En cas de défaite, gare à l’indigestion pour les Daims.

 


>