Mister Clutch est de retour !

Ces 20 dernières années, aucun joueur n'a été aussi décisif que Carmelo Anthony dans les derniers instants d'un match NBA. Dans la tension des fins de matchs indécises, l'ailier parvient toujours à se transcender. Ce vendredi, il l'a encore prouvé en jouant un rôle important dans la victoire de Portland sur Memphis (140-135). Ce match, peut-être le plus important de cette reprise NBA, était fait pour lui. Neuvièmes de la Conférence Ouest, les Blazers avaient besoin d'un succès sur Memphis, le huitième et dernier qualifié virtuel pour les play-offs. C'était écrit que l'issue de ce match allait se décider dans les ultimes secondes et Melo a du le sentir.

En fin de match, Lillard a laissé les ballons importants à Melo


Après trois défaites en trois scrimmages, la franchise de l'Oregon était obligée de rebondir immédiatement. Cette seule rencontre face aux Grizzlies allait conditionner la fin de saison des partenaires de Damian Lillard. Une victoire les rapprochait du top 8 ou au moins d'un potentiel barrage, un revers les condamnait à l'exploit. Devant une grande partie du match, les hommes de Terry Stots ont été portés par les 62 points du duo Lillard-McCollum. Mais quand Memphis est repassé devant grâce à Jaren Jackson Jr. (33 points) pour mener durant l'intégralité du quatrième quart-temps, le ballon est toujours allé dans les mains de Carmelo Anthony.


Une perte de poids qui lui permet de revenir à son meilleur niveau


Intéressant depuis son arrivée dans l'Oregon, l'ancien joueur de Denver ou New York semble déterminé à briller dans la bulle établie à Orlando. Le joueur de 36 ans a profité du confinement pour perdre du poids et il a bien fait. « Je me suis challengé afin de revenir à un poids, 104-106kg, où je me sens à l’aise à l’idée de prendre des trois points. » disait-il à la reprise quand il a été surnommé Skinny Melo. Et c'est dans ce rôle de shooter que le natif de Brooklyn a permis à son équipe d'arracher une prolongation. Dans les 90 dernières secondes du match, il a mis ses deux seuls paniers primés de la partie. Ces six points, avec un autre panier de McCollum, ont permis à Portland de passer de -2 à +2. Dans le Dame Time, c'est Mister Clutch qui a pris les choses en main. Lillard, un autre spécialiste du money-time était pourtant sur le parquet.  Mais quand Clarke a égalisé dans la foulée, le tir de la victoire à sept secondes du buzzer est revenu à Carmelo Anthony. Sa tentative, ratée n'a pas empêché Portland de l'emporter après une prolongation bien maîtrisée et n'écorne pas sa réputation de joueur décisif dans les dernières minutes des matchs qui comptent.