Les meilleures performances françaises de la saison

Reuters

1er décembre : Evan Fournier égale son record en carrière

En passe d’adresse la saison passée (43,8% de réussite, contre 47% cette saison), Evan Fournier a repris confiance pendant la Coupe du Monde, et c’est Orlando qui en profite également. Sur la lancée de son bon début de saison, il égale son record de points établi en janvier 2018 contre Minnesota, avec 32 unités, le 1er décembre lors d’un succès contre Golden State, où il a, en plus, inscrit le panier de la victoire. Ce soir-là, il réussit un 13 sur 21 aux tirs, dont 6 sur 10 à trois points, sans le moindre lancer-franc tenté. Au total, Evan Fournier a atteint ou dépassé les 30 points à quatre reprises cette saison, dont trois en une semaine lors de cet automne où il était en feu.



30 décembre : Le record en carrière de Ian Mahinmi

 
Très souvent blessé depuis son arrivée à Washington (une seule saison vraiment complète), Ian Mahinmi, qui n’avait jamais marqué plus de 10 points depuis le début de saison, signe son record en carrière l’avant-dernier jour de l’année, lors d’une victoire contre Miami. Le pivot inscrit 25 points en 28 minutes, à 10 sur 11 au tir, et 2 sur 3 à 3 points, tout en laissant filer de nombreux lancers-francs (3 réussis, 5 ratés). Son précédent record était de 19 points (en 2011 avec Dallas et en 2016 avec Indiana). Mahinmi signera encore un match à plus de 20 points (21 contre Detroit le 20 janvier) avant la suspension de la saison.

 

7 janvier : Le dunk de Sekou Doumbouya

 
A l’occasion du onzième match de sa carrière NBA, Sekou Doumbouya, le plus jeune joueur de la Ligue, va signer une action qui va réellement le faire connaitre aux yeux des fans. Sur le parquet de Cleveland, lors d’une victoire de Detroit, l’ancien Limougeaud claque un énorme dunk sur la tête de Tristan Thompson, champion 2016 avec LeBron James. L’action du jeune Français, auteur de 15 points ce soir-là, fait le tour des réseaux sociaux. Une semaine plus tard, il inscrit 24 points sur le parquet de Boston, avant de rentrer un peu dans le rang. Mais sa saison reste très prometteuse !
 

18 janvier : Le gros double-double de Rudy Gobert

 
Roi des rebonds et des contres, Rudy Gobert a élargi sa palette depuis deux saisons, en tournant à plus de 15 points de moyenne. Le 18 janvier, le pivot, alors à la recherche d’une première sélection au All-Star Game, impressionne son monde en signant 28 points (à 10 sur 11 aux tirs) et 15 rebonds lors d’une victoire de Utah contre Sacramento. Il s’agit de son record de points de la saison (son record en carrière étant de 35, contre les Knicks en 2017), alors qu’il a atteint ou dépassé les 15 rebonds à 27 reprises. « Ce soir, c’était un monstre », avait alors réagi son coéquipier Bojan Bogdanovic. Quelques jours plus tard, Rudy Gobert était sélectionné pour le All-Star Game.
 
 

6 février : La performance inédite d’Adam Mokoka

Non drafté mais arrivé à Chicago avec un « two way » contract, Adam Mokoka n’a joué que onze matchs avec les Bulls cette saison. Dix d’entre eux se sont avérés anecdotiques, mais celui du 6 février contre New Orleans restera dans l’histoire. Le Français est en effet devenu le premier joueur depuis l’instauration de la règle des 24 secondes en NBA en 1954 à marquer 15 points en 5’07, en réussissant tous ses tirs (6 sur 6, dont 3 sur 3 à 3pts) ! Même s’il a manqué deux lancers-francs, l’ancien joueur de Gravelines, qui n’avait, à ce moment-là, encore jamais marqué en NBA, a même eu droit à des chants « MVP ! MVP ! » de la part des fans des Bulls. Malheureusement, il n’a joué que cinq matchs depuis, pour un total de 17 points.



22 février : Le coup de chaud de Timothé Luwawu-Cabarrot

 
Arrivé à Brooklyn sur la pointe des pieds, avec un « two way » contract, Timothé Luwawu-Cabarrot a ensuite signé deux contrats de dix jours, et finalement un contrat de deux ans début février. Le 22 février, après le All-Star break, les Nets vont gagner de 29 points à Charlotte, et le Français est inarrêtable : il inscrit 21 points en 23 minutes, à 7 sur 12 au tir et 4 sur 7 à 3 points, soit à trois unités de son record en carrière (24pts en avril 2017 contre Indiana avec Philadelphia). Meilleur marqueur du match ce soir-là, ce sera toutefois la seule fois de la saison qu’il dépassera les 20 points.


10 mars : Le record en carrière de Frank Ntilikina

Joueur français le plus haut drafté en NBA, Frank Ntilikina n’a pas encore véritablement réussi à faire décoller sa carrière, dans une équipe des Knicks instable, où il peut passer du cinq majeur au bout du banc du jour au lendemain. Auteur de neuf matchs à plus de 10 points cette saison, il se met en valeur lors de l’avant-dernier match avant la suspension, le 10 mars, en signant son record en carrière lors d’une défaite à Washington : 20 points en 30 minutes, à 6 sur 9 aux tirs et 3 sur 5 à 3 points. Il ajoute également 10 passes, à une unité de son record en carrière. Malheureusement, la suspension est venue le couper dans son élan.
 
 
Fournier dans le Top 10 des agents libres les plus chauds :
 

 

 

>