Les Lakers planent, les Clippers calent

La nuit de NBA, très fournie au lendemain du break de Thanksgiving, a apporté plusieurs confirmations. La principale concerne les Lakers, qui bouclent doucement mais très sûrement leur premier quart de saison régulière. En battant sans surprise Washington (125-103) avec 26 points-13 rebonds pour Anthony Davis et 23 points-11 passes pour LeBron James, les Angelinos enchaînent une 10eme victoire de rang et affichent un bilan global de 17 succès pour seulement deux petites défaites. Non seulement c'est le meilleur bilan de la ligue, mais c'est surtout rien de moins que le meilleur départ de l'histoire pour la mythique franchise de LA, à égalité avec 1985 et 2008 (en 1985, ils avaient poussé la série à un record de 20-2) ! A simple titre d'information, ils n'avaient pas fini champions ensuite en 1986, au contraire de 2009...

Les Californiens concluent aussi le mois de novembre avec 14 victoires, soit leur meilleur total sur un mois depuis mars 2000 (15-1, contre 14-1 ce mois-ci). C'est enfin leur première série à 10 victoires depuis les 11 succès d'affilée à cheval sur novembre et décembre 2009 - lors d'une saison qui, là aussi, s'était conclue sur un titre. « A cette période de l'année, chaque victoire compte », savoure le coach Frank Vogel sur le site des Lakers. A l'inverse, la seule petite surprise de la nuit concerne l'autre équipe de la ville, qui se déplaçait à San Antonio. Si le duel tant attendu entre les Clippers et les Lakers ne se dément pas en ce début de saison, Kawhi Leonard et ses copains ont tout de même vu les Spurs interrompre leur série de sept victoires d'affilée (107-97). L'ancien Raptor termine meilleur marqueur avec 19 points, mais un total à 8/23 au tir, tandis que Paul George finit avec cinq petits points à 2/11...

Pour revenir aux tendances qui s'affirment, on signalera en premier lieu l'énième prestation XXL de Luka Doncic, auteur de 42 points comme à la parade lors de la victoire de Dallas à Phoenix (113-120). C'est le troisième joueur de l'histoire à réussir un triple-double de moyenne sur un mois avec au moins 30 points, après Oscar Robertson et Russell Westbrook. Son troisième match à 40 points et 10 passes le place d'ores et déjà plus haut que Magic Johnson ou Steve Nash sur toute leur carrière NBA (et autant que Stephen Curry ou Chris Paul). Sinon, on note le beau mais vain record en carrière de Trae Young, 49 points lors de la défaite en prolongation d'Atlanta chez les Pacers (105-104). Autres records pour Hassan Whiteside, 10 contres  - et c'est même un record de la franchise pour Portland - lors du succès des Blazers face à Chicago (107-103), ainsi que pour Norman Powell avec 33 points lors de la défaite d'Orlando devant Toronto (83-90), dont 17 unités dans le seul troisième quart-temps. Enfin, les Warriors n'en finissent plus de "tanker" à la dernière place de la conférence Ouest, avec une 16eme défaite - déjà - à Miami (122-105).