Les Lakers en manque d’un troisième homme

Passés pas loin de la correctionnelle deux jours auparavant, les Lakers, qui n’avaient dû leur salut qu’à un tir à 3 points au buzzer d’Anthony Davis pour conserver l’avantage face aux Nuggets dans cette finale de la conférence Ouest, se sont logiquement inclinés mardi soir (106-114), même s’ils ont bien failli remonter un déficit de 20 points, et ne mènent donc plus que 2-1S’ils ont perdu moins de ballons qu’au match précédent (16 contre 24), les Californiens ont été totalement dominés au rebond (44 à 25) et leurs trois "big men" (Anthony Davis, Dwight Howard et Javale McGee) n’en ont capté au final que quatre ! "Je dois faire un meilleur boulot au rebond.  Je ne peux pas avoir juste deux rebonds sur l’ensemble du match... Je dois faire mieux", avouait ensuite Davis, qualifiant sa performance au rebond d’"inacceptable". 

Kuzma trop inconstant


Meilleur marqueur du dernier match (31 points), où il avait donc signé le panier gagnant, l’ancien Pelican en a cette fois marqué 27, alors que c’est LeBron James qui a fini meilleur scoreur de la rencontre, devant Jamal Murray (28 points). Auteur de son 26e triple-double en play-offs, "King James" (30 points, 11 passes et 10 rebonds) ne peut pas toujours tout faire avec son binôme "AD". Car seuls deux autres Angelenos ont dépassé les 10 points : Kentavious Caldwell-Pope (12 points) et Kyle Kuzma (11 points). S’il avait montré des signes encourageants en fin de saison régulière, ce dernier, parfois annoncé en début de saison comme le troisième homme fort de l’équipe, souffle toujours le chaud et le froid et ne parvient à se montrer suffisamment régulier. 

Rondo et les "dieux du basket"


Rajon Rondo (9 points et 8 passes) était lui un peu moins en mode "Playoffs Rondo" que lors des derniers matchs, même s’il a beaucoup apporté défensivement lors du come-back du dernier quart, notamment en zone. Danny Green (4 points et 4 rebonds) a été décevant et Alex Caruso (2 points à 1/7 au tir), une fois n’est pas coutume, est passé au travers, avec notamment un gros raté qui fait déjà le bonheur des bêtisiers. "On n’a pas joué suffisamment dur", regrettait Kuzma. "Je pense qu’on a attendu trop longtemps pour se mettre en marche, et les dieux du basket nous l’ont fait payer", prolongeait Rondo. Ils ont tout intérêt à se servir de ce rappel à l’ordre pour ne pas commettre les mêmes erreurs au Game 4, surtout face à ces Nuggets déjà revenus de très loin aux deux tours précédents.