Les Knicks n'y arrivent toujours pas

USA TODAY Sports

Salle la plus prestigieuse de la NBA, et même du sport américain au point d'être surnommée la Mecque, le Madison Square Garden n'effraie plus personne. Cette saison, les visiteurs débarquent à New York avec confiance tant les Knicks y sont mauvais : 4 victoires pour 7 défaites. Opposés aux Mavericks, les coéquipiers de Jalen Brunson ont perdu samedi soir leur 4e match de suite à domicile, et le public gronde.

"C'est de notre faute" prévient Jalen Brunson à propos de la responsabilité de leur coach, Tom Thibodeau. "Nous, les joueurs, ne nous battons pas sur le terrain. C'est son boulot de nous mettre en bonne position, et c'est ce qu'il fait. Coach Thibs fait du super boulot. Il est capable de nous mettre dans des situations nécessaires pour qu'on réussisse. Je pense qu'il sait où placer les pièces du puzzle. En fait, c'est juste à nous de l'exécuter."

Un rebond mal assuré

Pour le coach des Knicks, qui ne semble pas encore sur la sellette, la défaite face aux Mavericks se résume en deux stats : 19 ballons perdus ; 14 rebonds offensifs pour Dallas, transformés en 24 points. "La chose qui m'a le plus dérangé, ce sont les pertes de balle. Certaines sont sur des marchers, sifflés de manière plus stricte, et on devrait être capable de s'adapter. Les autres, sur des actions de jeu, me dérangent plus, comme les seconds tirs" analyse Thibodeau. "Parfois, on défend bien, mais on offre une seconde chance. Quand on donne une 2e, puis une 3e chance à des équipes comme ça, on le paie, et c'était le cas ce soir."

Un écran retard, une passe mieux assurée, plus de mouvement en attaque pour offrir des solutions... Pour Brunson, ce sont des éléments que les joueurs peuvent et doivent contrôler. "Comme je l'ai déjà dit, on se doit d'être l'équipe qui en veut le plus. Les ballons qui traînent, les rebonds offensifs qu'on leur donne, les points sur des secondes chances... Ce sont des choses qu'on peut contrôler, mais c'est clairement inquiétant. Je pense que c'est quelque chose qui peut être corrigé. Notre intensité, notre attention aux détails, tout ça, c'est quelque chose qui peut être corrigé. C'est quelque chose que nous pouvons contrôler. Nous devons juste contrôler ce que nous pouvons contrôler, et donner tout ce qu'on a."


>