LeBron James, nouveau favori pour le MVP

Reuters

Après 18 matchs disputés, les Lakers, battus seulement à 4 reprises depuis le début de saison, à chaque fois à domicile, affichent le meilleur bilan de la Ligue (14-4), avec un bilan parfait à l’extérieur (10 victoires en 10 matchs). Et alors qu’en raison d’une intersaison raccourcie, on s’attendait à ce que LeBron James soit régulièrement mis au repos, il n’en est rien. La star de la franchise californienne a disputé les 18 rencontres des champions en titre, et tourne à 25,2 points, 7,9 rebonds et 7,4 passes de moyenne en 32,7 minutes, en affichant le meilleur pourcentage à 3 points de sa carrière (41,2%). 

"Il était un peu trop excité de me voir rater."



Et à le voir évoluer, on a dû mal à croire qu’il a 36 ans et dispute la 18e saison de sa carrière. C’était encore criant lundi soir pour son retour à Cleveland. Chambré un peu trop fort par un dirigeant des Cavs après un tir raté, il a inscrit 21 de ses 46 points dans le dernier quart-temps pour offrir la victoire à son équipe (108-115). "Il était un peu trop excité de me voir rater, a-t-il ensuite expliqué. Je savais qu’il me restait un quart-temps, et le dernier est mon préféré. C’est bien pour lui que je ne revienne qu’une fois ici." Quatre jours plus tôt, il avait déjà trouvé un surcroît de motivation face aux Bucks. Même s’il a ensuite prétendu le contraire. 

 

Favori devant Doncic 


Deuxième au classement du MVP (Most Valuable Player) la saison dernière derrière Giannis Antetokounmpo, il avait assuré que sa nouvelle performance majuscule (34 points, 8 passes et 6 rebonds) n’était pas une manière de prendre sa revanche sur le "Greek Freak", qui a devancé un autre Laker, Anthony Davis, pour le titre de meilleur défenseur de l’année, et de montrer aux votants comme ils avaient pu avoir tort. "Je pense que vous me connaissez tous. Ce n’est jamais une question individuelle. Tout ce qui compte, c’est que l’équipe gagne. Le reste m’importe peu. J’essaie juste de bien jouer et d’aider notre équipe à gagner, quel que soit l’adversaire", jurait-il ainsi. 

Pourtant, après avoir remporté sa quatrième bague de champion, et son quatrième titre de MVP des Finales, il avait demandé du respect pour sa franchise et lui-même, après avoir avoué quelques semaines plus tôt qu’il était "énervé" par le manque de considération lors du vote du MVP. Mais à ce rythme, il pourrait bien finir par remporter ce trophée pour la cinquième fois de sa carrière, la première depuis 2013. D’après la plupart des sociétés de paris, "King James" est désormais le favori pour s’adjuger le titre, rapporte ESPN, devant Luka Doncic, Kevin Durant, Joel Embiid, Nikola Jokic et Antetokounmpo. Il deviendrait ainsi le plus âgé MVP de l’histoire... 

NBA Extra (26/01) LeBron à Cleveland : le retour du roi !


>