Le nouveau coach du Jazz dévoile sa méthode

Utah Jazz

A 34 ans, Will Hardy est devenu cet été le plus jeune entraîneur de la NBA. Malgré son âge, il a déjà une belle expérience puisqu'il a été assistant de Gregg Popovich aux Spurs, puis le bras droit d'Ime Udoka aux Celtics. Sans oublier une présence aux rassemblements de Team USA. Il a donc côtoyé ce qui se fait de mieux, et pour sa prise de fonctions au Jazz, il a choisi d'être... cool.

« Il laisse les gars jouer, et laisse les gars jouer librement » rapporte Kelly Olynyk, une des nombreuses recrues de l'été. « Avec une équipe plus jeune, c’est ce qu’il faut : offrir la liberté aux joueurs d’être eux-mêmes et de se donner à fond, puis de les encadrer à partir de là. » C'est vrai qu'à l'image de son entraîneur, le Jazz s'est sérieusement rajeuni cet été, et Hardy a donc choisi la méthode douce.

« Il est important pour nous, en tant qu’entraîneurs, d’aider les joueurs à acquérir une certaine autonomie sur le terrain » estime Hardy. « Je ne suis pas sur le terrain avec eux. Je n’ai pas 72 temps-morts à demander, donc leur capacité à résoudre les problèmes et à communiquer entre eux sera primordiale pour notre réussite. »

La vidéo comme outil de correction

Bien sûr, Hardy est aussi là pour les diriger, les corriger et les faire progresser. Pour cela, il a choisi la vidéo. « Nous avons également la chance, à notre époque, de disposer d’une technologie de pointe qui nous permet de filmer les entraînements et nos propres oppositions puis de leur faire un retour sur différentes situations le jour suivant. Toutes ces choses sont énormes car nous essayons de faire en sorte que la courbe d’apprentissage de notre équipe continue d’augmenter. Nous devons essayer de leur apprendre constamment et c’est ma responsabilité et celle de notre équipe. »


>