Le 26 octobre 1984, le tout premier match NBA de Michael Jordan

Depuis 36 ans, le 26 octobre est forcément une date spéciale pour tous les fans de NBA et principalement de Michael Jordan. En effet, c'est ce jour-là, en 1984, que la légende a disputé son tout premier match dans la prestigieuse Ligue de basket. Cette année-là, le natif de Brooklyn a été drafté en troisième position par les Chicago Bulls et son premier adversaire fut les Washington Bullets, devenus les Washington Wizards en 1997. Ce jour-là, lors de la présentation des équipes au sein du vieux Chicago Stadium, le numéro 23, qui a débarqué auréolé d'un titre NCAA avec North Carolina ainsi qu'une médaille d'or olympique glanée du côté de Los Angeles, a reçu une standing ovation, alors qu'il n'avait pourtant encore pas joué la moindre minute de jeu sous ses nouvelles couleurs, mais également et surtout en NBA.
 

Jordan a impressionné dès cette première sortie

Durant cette rencontre, les Bullets avaient choisi d'effectuer, la majeure partie du temps, une prise à deux sur lui. Cela n'a pourtant pas empêché Michael Jordan d'impressionner dès cette première sortie, même s'il a pourtant loupé son premier tir. De plus, le joueur s'était même fait, d'entrée, une belle frayeur, ainsi qu'à toute son équipe et au public, en retombant mal sur le dos, après avoir tenté de posterizer un certain Jeff Ruland. Mais finalement, plus de peur que de mal. Dès ce premier match, le joueur a alors déjà pu faire étalage de tout son talent et de sa diversité de jeu.


Du jamais vu depuis Kareem Abdul-Jabbar

Il pouvait à la fois défendre dur, se muer en passeur mais il a alors montré qu'il maîtrisait déjà son fameux fadeaway. Finalement, Michael Jordan a terminé cette rencontre avec un bilan de 16 points (à 5/16 au tir), 7 passes décisives, 6 rebonds ainsi que 4 contres et 2 interceptions. Au final, sa franchise l'avait même emporté (109-93). La légende était alors née. Durant sa saison rookie, Jordan n'a eu de cesse d'impressionner. Il l'a d'ailleurs terminée avec une moyenne de 28,2 points, 6,5 rebonds et 5,9 passes décisives. Du jamais vu depuis un certain Kareem Abdul-Jabbar, en 1970.