La NBA va surveiller les remplaçants « trop » enthousiastes

USA TODAY Sports

175 000 dollars d’amende. C’est ce qu’avait coûté aux Mavs les célébrations, parfois un peu trop enthousiastes, de leurs remplaçants lors des derniers playoffs. La ligue a décidé de s’attaquer au phénomène. La saison prochaine, elle se montrera plus attentive et plus sévère pour éviter les débordements venant du banc.  

« Cela va un peu évoluer. Nous voulons que les joueurs sur le banc puissent réagir spontanément lorsque le jeu s’emballe. Mais il est important qu’ils ne restent pas debout pendant tout le match, parce que vous rencontrez des problèmes d’intégrité du jeu, de possibilité de blessure pour les acteurs sur le parquet, et nous voulons éliminer tout cela », justifie Monty McCutchen, vice-président de la ligue chargé de superviser les arbitres et leur formation.

La fin des fautes qui coupent les contre-attaques

D’autres sujets ont été évoqués cette semaine au cours des réunions de présaison du corps arbitral. Il a notamment été question de l’élimination à venir des fameuses « take fouls », ces fautes antisportives qui cassaient les contre-attaques. Elles seront désormais automatiquement sanctionnées d’un lancer-franc et d’une possession rendue à l’équipe adverse. 

Le superviseur arbitral de la ligue y voit un bon moyen d’encourager les gestes défensifs. « Parce que maintenant, nous demandons de faire un geste légitime sur le ballon. De ce point de vue, nous pensons qu’un basket plus excitant est à l’horizon et que ces occasions de marquer des points en transition – tant sur le plan défensif qu’offensif – peuvent être des moments forts. Nous avons perdu un peu de cela et nous pensons que cette règle va réinjecter cette dimension dans notre jeu. »


>