Kyrie Irving et Kevin Durant bluffés par Bol Bol

Reuters

Alors que la NBA attend Victor Wembanyama avec impatience, un autre phénomène physique est en train de faire son trou dans la Grande Ligue. Car après trois premières saisons sans relief à Denver, Bol Bol (2m18) semble enfin lancé avec Orlando, tournant cette saison à 13 points et 8 rebonds de moyenne, à 60% de réussite dont 41% de loin !

« Tout le monde parle de ce Victor (Wembanyama) en France. Je n’essaie pas de les comparer, mais Bol mesure 2m18, shoote à 3-points, remonte le terrain, distribue le jeu et contre des tirs. J’ai l’impression que les gens l’oublient un peu, mais Bol est un monstre de la nature » explique ainsi son coéquipier, Paolo Banchero.

Après avoir croisé sa route hier soir, les Nets peuvent confirmer. « Il est unique et difficile à défendre. On peut voir sa confiance grandir au fil des matchs. Il peut à peu près tout faire sur un terrain, il a juste besoin d’enchaîner. […] J’aime ce que Jamahl (Mosley) fait avec lui, en le faisant jouer parfois meneur ou pivot. Il le déplace partout parce que c’est un joueur très polyvalent. C’est génial pour la ligue », apprécie ainsi Kevin Durant, alors que Kyrie Irving assure que le fils du regretté Manute représente le futur.

« On doit s’y préparer. C’est la transformation à venir de notre ligue. On a un autre gars, Victor, qui joue à l’étranger et de plus en plus de ces archétypes de 2m10 et plus, qui manient le ballon et sont capables de tout faire. On doit simplement s’y habituer et apprécier ce qu’on voit », conclut le meneur.


>