De Colo de retour en NBA ?

Euroleague

"J’ai demandé à mes agents d’explorer les opportunités NBA durant les prochaines semaines. Je suis impatient avant ce nouveau challenge dans ma carrière." Nando De Colo ne se cache plus. Quelques jours après l’officialisation de son départ du CSKA Moscou, il a confié à ESPN ses envies de retrouver la NBA.

Drafté par les Spurs en 53e position de la Draft 2009, le meneur tricolore n’a jamais vraiment eu sa chance en NBA, que ce soit à San Antonio (2012-2014) ou à Toronto (2014), affichant, en 119 matches disputés, un peu moins de 12 minutes de jeu en moyenne, pour 3.8 points, 1.8 rebonds et 1.7 passes.

Il veut des responsabilités

"Ma première année a plutôt été une saison d'adaptation. Il y a eu des hauts et des bas: j'ai parfois eu du temps de jeu, parfois un peu moins. Mais je savais à quoi m'attendre. Ce qui a été dur, c'est de jouer beaucoup avant les Playoffs et, dès que les Playoffs ont commencé, de ne plus avoir de temps de jeu. La deuxième année a été beaucoup plus dure: j'ai été vite mis à l'écart chez les Spurs. Ensuite, ça s'est un peu mieux passé avec les Raptors", racontait-il au Point en 2016.

En NBA, ses droits appartiennent toujours aux Raptors, des nouveaux champions NBA qui peuvent les prolonger s’ils veulent le conserver, où laisser aller dans une autre franchise celui qui a tout gagné avec le club moscovite, et notamment l’Euroligue à deux reprises (2016 et 2019), une prestigieuse compétition dont il a été élu MVP en 2016 et également meilleur marqueur.

"Si je retourne en NBA, ce sera pour avoir des responsabilités", affirmait également il y a trois ans le Nordiste, dont le profil et les statistiques au tir (un peu moins de 45% à 3 points cette saison) pourraient intéresser de nombreuses équipes.