Bucks, le début d'une nouvelle ère ?

Panoramic

Milwaukee champion NBA, 50 ans plus tard ! Cette si longue attente pourrait être récompensée par une longévité au sommet du basket américain. Cette hypothèse demeure plausible à bien des égards. Tout d'abord statistiquement. Le coach Mike Budenholzer reste sur une série de dix victoires consécutives en playoffs lorsque son équipe a l'opportunité de boucler une série. Une illustration du pragmatisme de ses troupes.

Collectivement toujours, les Bucks ont renversé cette finale après un handicap de 0-2. C'est seulement la 5eme fois de l'histoire en NBA que cela se produit. Un exploit fort de caractère. Cela s'était également produit face aux Brooklyn Nets en demi-finale de conférence Est. Sur le plan individuel, la franchise du Wisconsin possède un monstre ! Giannis Antetokounmpo a affolé les compteurs marquant de son empreinte la ligue, surpassant même les plus grands de ce sport. Le "Greek Freak" est devenu le premier joueur de l'histoire à réussir en Finales un double-double de 50 points-10 rebonds et 5 contres.

Giannis stratosphérique !


Ses moyennes de 35.2 points, 13.2 rebonds et 5 passes font de lui le 2eme joueur de l'histoire après LeBron James à atteindre des statistiques ahurissantes de 35/10/5 en Finales. Avec trois rencontres consécutives à au moins 40 points lors de cette série il a marqué l'histoire. Et avec deux doubles-doubles consécutifs, avec 40 unités au compteur, il est seulement le 2eme de l'histoire à réussir un tel tour de force. Il rejoint l'immense Shaquille O'Neal de 2000 avec les Lakers de Los Angeles. A 26 ans, Giannis est au sommet de son art.

Un nouveau statut peu évident à endosser


Impressionnant en fin de saison, Milwaukee rappelle le parcours des Golden State Warriors avec qui la comparaison a rapidement été effectuée. Sacrés en 2015 après 40 ans de mutisme, Stephen Curry et ses partenaires avaient par la suite atteint les Finales NBA cinq fois d'affilée avec trois sacres à la clé. Ce nouveau rôle de favori pourrait toutefois desservir les Bucks. En 2019 ainsi qu'en 2020, ils ont connu deux désillusions immenses en playoffs après avoir achevé la saison régulière au premier rang de la Ligue.

Deux années au cours desquelles Giannis Antetokounmpo avait également reçu la distinction prestigieuse de MVP de la saison. Ce gros panneau de favori est lourd à porter et la franchise du Wisconsin ne s'est jamais aussi bien portée que lorsqu'elle a été délestée de la pression du favori. Réussira-t-elle à assumer ce statut ? Quoi qu'il en soit vous l'aurez bien compris, on devrait voir les Bucks jouer régulièrement les premiers rôles ces prochains printemps en playoffs.


>