Natation : Manaudou, Grousset et Hénique assurent, Metella et Wattel échouent de peu



Toujours pas de médaille pour l'équipe de France de natation... Le seul Français engagé dans la session de matinée ce vendredi à Tokyo, Mehdy Metella, a été éliminé en demi-finales du 100m papillon. Le nageur français, qui ne serait pas allé au Japon si les JO avaient eu lieu en 2020 en raison d'une blessure à l'épaule, a terminé cinquième de sa demi-finale, en 51"32, à une seconde et un centième du Hongrois Kristof Milak, qui a battu le record olympique (50"31). Au total, le Français signe le neuvième temps des séries, et ne verra donc pas les demi-finales, pour deux centièmes par rapport au Guatémaltèque Luis Carlos Martinez, dernier qualifié en 51"30. Dans la deuxième série, le champion olympique du 100m nage libre Caeleb Dressel a, à son tour, battu le record olympique, en 49"71, et finit donc avec le meilleur temps des séries, avant la finale samedi. Dans la soirée, lors des séries du 50m nage libre, Florent Manaudou (2eme temps en 21"65), Maxime Grousset (15eme temps en 21"97) et Mélanie Hénique (13eme temps en 24"69) se sont qualifiés pour les demi-finales de la discipline, ce qui n'est pas le cas de Marie Wattel (18eme temps en 24"82). Enfin, le 4x100m 4 nages français, composé de Yohann Ndoye-Brouard, d'Antoine Viquerat, de Léon Marchand et de Mehdy Metella, a signé le 10eme temps des séries à Tokyo en 3'33"41 et ne verra pas la finale, malgré le très bon départ de Ndoye-Brouard.


Record du monde pour Schoenmaker, McKeon triomphe


Dans la course suivante, un moment d'histoire s'est écrit, puisque la Sud-Africaine Tatjana Schoenmaker est devenue championne olympique du 200m brasse en battant le record du monde en 2'18"95, soit seize centièmes de mieux que le record de la Danoise Rikke Pedersen, établi en 2013. Deux Américaines complètent le podium : Lilly King en 2'19"92 et Annie Lazor en 2'20"84. Le Russe Evgeny Rylov a quant à lui battu le record olympique de Tyler Clary (établi en 2012) en finale du 200m dos, en s'imposant en 1'53"27 (14 centièmes de mieux), devant l'Américain Ryan Murphy (1'54"15) et le Britannique Luke Greenbank (1'54"72). Après le bronze à Rio sur 200m dos et l'or sur 100m dos à Tokyo, il s'offre une troisième médaille olympique, à 24 ans. Un autre record olympique a été battu, lors de la finale du 100m nage libre féminin, par celle qui l'avait déjà battu il y a deux jours, Emma McKeon. L'Australienne de 27 ans, déjà double championne olympique du relais 4x100m nage libre, s'est offert son premier titre olympique en individuel, en 51"96. Elle a devancé la Honkongaise Siobhan Haughley, qui a battu le record d'Asie en 52"27, et l'Australienne Cate Campbell (52"52). La dernière finale au programme de la matinée, celle du 200m 4 nages masculin, a été remportée par le Chinois Shun Wang en 1'55, nouveau record d'Asie, devant le Britannique Duncan Scott (1'55"28) et le Suisse qui s'entraîne à Nice, Jérémy Desplanches (1'56"17). Il décroche sa toute première médaille olympique, à 27 ans. Enfin, la matinée s'est conclue par les demi-finales du 200m dos, sans la moindre Française, et l'Australienne Emily Seebohm a signé le meilleur temps, en 2'07"09.

>