Natation - Championnats du monde : Wattel est sur son petit nuage

L'émotion était palpable. Ce dimanche, la Française Marie Wattel a décroché la médaille d'argent sur le 100m papillon, lors des championnats du monde qui se déroulent actuellement à la Duna Arena du côté de Budapest en Hongrie. Aujourd'hui âgée de 25 ans, la Tricolore a signé un temps de 56.14, soit son nouveau record personnel mais également un tout nouveau record de France, qu'elle détenait donc déjà, pour échouer derrière la favorite américaine Torri Huske, vainqueur dans un temps de 55.64. Quant au podium du jour, il a été complété par la Chinoise Zhang Yufei, dans un temps de 56.41.

"Il y a deux mois, je ne faisais même pas le temps pour me qualifier"


Après cette incroyable performance, Marie Wattel n'a pu cacher sa joie et son émotion, lors de son passage du côté de la zone mixte, dans des propos rapportés par l'AFP : "J'ai touché le mur, j'ai vu la petite lumière du côté de Torri Huske et j'ai checké ma lumière. J'ai vu que j'étais deuxième, c'était beaucoup d'émotions. Ça fait longtemps que j'y crois à une médaille, ça ne s'était jamais concrétisé et là ça se concrétise. J'ai connu beaucoup de doutes en début d'année. Il y a deux mois, je ne faisais même pas le temps pour me qualifier aux championnats du monde, on a dû prendre en compte mon temps des Jeux Olympiques, et là je bats mon record de France. Ce qu'on travaille avec Julien (ndlr : son entraîneur), c'est vraiment cette patience, pouvoir dégainer toute mon énergie sur les 20 derniers mètres. ça fait seulement quelques semaines qu'on travaille sur ça et ça paye déjà. Je suis vraiment excitée pour la suite et confiante. Je ne m'attendais pas à être à ce niveau-là. Je trouve que je le mérite et je suis super heureuse. (Cette médaille), franchement, elle a le goût de l'or. Je crois que (la vainqueur Torri Huske) fait 55 sec 6, je ne l'avais pas (en moi) aujourd'hui. Je ne pensais même pas avoir 56.1, je suis super contente franchement. Je bats quand même la vice-championne olympique (Zhang Yufei, 3e). (Huske) avait loupé la médaille pour un ou deux petits centièmes aux Jeux, donc elle le mérite. Elle est jeune, je vais encore travailler pour essayer de la rattraper."

>