Kromowidjojo met un terme à sa carrière

Devenue une légende des bassins au fil d'années qui l'avaient vu rafler pratiquement tous les titres qui se présentaient sur sa route, elle laissera assurément un grand vide dans le monde de la natation. Ranomi Kromowidjojo a en effet décidé de ranger définitivement son maillot de bain au placard. Ce jeudi, sur son compte Instagram, photos d'elle toute petite puis sur son parcours à l'appui, la nageuse néerlandaise a annoncé qu'elle mettait un terme à sa carrière. A 31 ans, la championne a en effet décidé de passer à autre chose quand elle aurait pu choisir de tenter de grossir encore davantage son incroyable collection de trophées. "Après seize ans de sport de haut niveau, ma carrière de nageuse professionnelle est terminée", a publié la spécialiste du sprint, sacrée championne olympique à trois reprises, dont deux fois sur les seuls Jeux de Londres en 2012. Dans l'eau de la capitale anglaise, "Kromo" avait en effet décroché l'or sur 50m et 100m nage libre. Elle avait dû en revanche se contenter à Londres de l'argent sur le relais 4x100m.


Plus grande médaillée de l'histoire en petit bassin





Quatre ans plus tôt, lors des Jeux de Pékin, c'est en revanche sur la plus haute marche du podium que s'étaient hissées la native de Sauwerd et ses coéquipières de l'équipe des Pays-Bas. Egalement titrée trois fois championne du monde (sur le relais 4x100m en 2009 et 2011 ainsi que sur 50m en 2013) et six fois championne d'Europe (en 20018, 2016 et 2020), Kromowidjojo reste par ailleurs à ce jour la nageuse ayant signé le plus de podiums en petit bassin (28 au total, Mondiaux - 14 titres - et championnats d'Europe - 13 - confondus). De quoi rendre peut-être la page encore plus difficile à tourner. "La natation sera toujours ma passion, mais plus au niveau professionnel. J'ai toujours su qu'il n'y avait pas que le sport de haut niveau et qu'il faisait partie d'un tout plus vaste", avoue d'ailleurs la Néerlandaise, qui va désormais s'orienter vers un avenir dans le développement personnel. Et désormais prendre le temps de "déguster son café d'une manière différente".

>