Championnats du monde : Deux médailles d'or pour Fink, une performance prometteuse pour McIntosh

Panoramic


Si Kristof Milak et Léon Marchand ont brillé ce mardi à la Duna Arena de Budapest, la troisième journée des Mondiaux de natation a été marquée par Nic Fink. En effet, le nageur américain s’est paré d’or à deux reprises. Tout d’abord engagé dans la finale du 50m brasse, le natif du New Jersey a su gagner son duel au sommet avec Nicolo Martinenghi, qui avait signé le meilleur temps des demi-finales. Vainqueur en 26’’45, il devance l’Italien de seulement trois petits centièmes de seconde alors que son compatriote Michael Andrew complète le podium (26’’72). En toute fin de programme, Nic Fink a pris place dans le relais 4x100m quatre nages mixte aux côtés d’Hunter Armstrong, Torri Huske et Claire Curzan.


McIntosh a fait parler la poudre


Profitant du fait de mettre deux nageurs en ouverture, les Américains ont fait le trou pour s’imposer en 3’38’’79. L’Australie, lancée par Kaylee McKeown, prend la deuxième place (3’41’’34) devant les Pays-Bas de Kira Toussaint et Arno Kamminga (3’41’’54). Mais, au-delà du record du monde de Kristof Milak, une des performances les plus impressionnantes de cette journée revient à Summer McIntosh. La Canadienne, âgée de seulement quinze ans, a dominé de la tête et des épaules les demi-finales du 200m papillon. Bouclant la distance en 2’05’’79, elle bat le record du monde junior et devance d’un peu plus d’un dixième de seconde l’Américaine Hali Flickinger (2’05’’90) quand Regan Smith, championne du monde du 100m dos à Budapest, se contente du troisième temps (2’07’’13). Summer McIntosh envoie un message très clair à ses rivales en vue de la finale, prévue ce mercredi à la Duna Arena.

>