Championnats d’Europe (petit bassin) : Première médaille tricolore pour Analia Pigrée !

L’équipe de France tient enfin sa première médaille à Kazan ! Confirmant sa très grande forme lors de ces championnats d’Europe de natation en petit bassin, Analia Pigrée a apporté ce grand bonheur aux Bleus à l’occasion de la finale du 50m dos. Arrivant sur cette course avec l’étiquette du meilleur temps lors des demi-finales, la sociétaire du club de Canet-en-Roussillon a mis toutes ses forces dans la bataille. Toutefois, Kira Toussaint a rappelé à tout le monde qu’elle était la tenante du titre. La Néerlandaise a remporté cette finale en 25’’79, avec 29 centièmes d’avance sur Analia Pigrée (26’’08). La Guyanaise est encadrée par les représentantes des Pays-Bas sur le podium puisque Maaike de Waard (26’’11) a pris la troisième place. Analia Pigrée pourra viser une deuxième médaille à l’occasion de la finale du 100m dos. Améliorant sa performance en séries de quatre centièmes de secondes en 57’’63 pour prendre la troisième place de sa demi-finale, la Tricolore se qualifie avec le septième temps ex-aequo avec la Polonaise Paulina Peda. Là encore, c’est Kira Toussaint qui a signé le meilleur temps en 56’’04 devant Maaike de Waard (56’’51) et la Russe Maria Kameneva (56’’71).


Pothain en finale du 200m nage libre, Viquerat réserviste sur le 200m brasse


Jordan Pothain sera également au rendez-vous de la finale sur le 200m nage libre. Le natif d’Echirolles a pourtant réalisé une performance en-deçà de celle réalisée lors des séries, ayant visiblement eu du mal à terminer sa demi-finale. Quatrième de sa course en 1’44’’20, Jordan Pothain valide tout de même son billet pour la finale avec le huitième temps au cumul des deux demi-finales, loin derrière le Roumain David Popovici, auteur du meilleur temps en 1’43’’08 devant le Néerlandais Luc Kroon (1’43’’33) et le Russe Daniil Shatalov (1’43’’50). La finale, Antoine Viquerat va devoir espérer un désistement pour y participer sur le 200m brasse. Le nageur des Dauphins du TOEC a pris la quatrième place de sa demi-finale en 2’05’’48 mais ne signe que le neuvième temps au cumul des deux courses, à 34 centièmes de l’Autrichien Christophe Rothbauer (2’05’’14), dernier qualifié au temps. Arno Kamminga s’est installé au sommet de la hiérarchie en 2’02’’54 devant Aleksandr Zhigalov (2’02’’64) et Ilya Shymanovich (2’02’’66). Thomas Piron, quant à lui, ne verra pas la finale sur le 50m papillon. Le champion de France de la distance en grand bassin a pris la septième place de sa demi-finale en 23’’12 et ne prend que la quinzième place au cumul des deux courses. Avec un nouveau record des championnats en 22’’00, Szebasztian Szabo a signé le meilleur temps de ces demi-finales devant les Italiens Thomas Ceccon (22’’19) et Matteo Rivolta (22’’27).


Sjöström, Kolesnikov et Chikunova au rendez-vous


Cette journée de vendredi a vu Sarah Sjöström aller chercher un nouveau titre sur le 100m nage libre en 51’’26 devant la Polonaise Katarzyna Wasick (51’’58) et la Néerlandaise Marrit Steenbergen. Kliment Kolesnikov a également poursuivi sa moisson de médailles sur le 100m dos avec une victoire en 49’’13 devant le Roumain Robert Glinta (49’’31) et le Grec Apostolos Christou (49’’87). La Grèce a pu également fêter le titre continental remporté par Andreas Vazaios sur le 200m quatre nages en 1’51’’70 devant, là-aussi, deux Italiens. Dépossédé de son record d’Europe junior par le Hongrois Hubert Kos (1’52’’87), Thomas Ceccon se console avec l’argent (1’52’’49) devant son compatriote Alberto Razzetti (1’52’’75). Un record, il en a également été question lors de la finale du 200m brasse. En effet, la Russe Evgeniia Chikunova s’est imposée en 2’16’’88 avec un nouveau record du monde junior de la distance devant sa compatriote Maria Temnikova (2’18’’45) et l’Italienne Francesca Fangio (2’19’’69). L’Italie qui a vu Alberto Razzetti remporter le 200m papillon en 1’50’’24 devant le Hongrois Kristof Milak (1’51’’11) et le Russe Egor Pavlov (1’51’’11). Les demi-finales du 100m papillon féminin ont été dominées par la Grecque Anna Ntountounaki en 56’’49 devant Sarah Sjöström (56’’54) et l’Italienne Elena di Liddo (56’’71). L’Israélienne Anastasya Gorbenko a signé le meilleur temps des demi-finales du 200m quatre nages en 2’06’’75 devant la Turque Viktoria Gunes (2’07’’16) et la Suissesse Maria Ugolkova (2’07’’47). Le 1500m nage libre féminin, dernière course de la journée, a vu un cavalier seul de la Russe Anastasia Kirpichnikova, sacrée avec un nouveau record des championnats en 15’18’’30 devant les Italiennes Simona Quadarella (15’34’’16) et Martina Caramignoli (15’37’’33).

>