Championnats d’Europe (petit bassin) : Médaille de bronze pour Analia Pigrée sur le 100m dos

Analia Pigrée continue de porter l’équipe de France à Kazan ! Au lendemain de sa médaille médaille d’argent sur le 50m dos, la Guyanaise est une nouvelle fois montée sur le podium ce samedi après la finale du 100m dos. Si Kira Toussaint a été sacrée championne d’Europe en 55’’76 juste devant sa compatriote Maaike de Waard (55’’86), la Tricolore est allée chercher la médaille de bronze en 56’’40, mettant au passage une claque au record de France détenu depuis décembre 2008 par une certaine Laure Manaudou (57’’16). Dans la foulée, Jordan Pothain n’a pas eu la même réussite lors de la finale du 200m nage libre. Le nageur français n’a pris que la septième place en 1’43’’96, bien loin du Roumain David Popovici. Ce dernier est sacrée en 1’42’’12 devant les Néerlandais Luc Kroon (1’42’’20) et Stan Pijnenburg (1’42’’51). La finale, Antoine Viquerat ne la verra pas sur le 50m brasse. Le natif d’Angers n’a signé que le 14eme temps au cumul des deux courses en 26’’82. Des demi-finales qui ont vu le record des championnats détenu par Vladimir Morozov tomber à deux reprises. Emre Sakçi (25’’38) a tout d’abord effacé la référence du Russe puis Nicolo Martinenghi a fait de même (25’’37).


Herlem passe les demi-finales du 200m dos


Antoine Herlem, quant à lui, sera au départ de la finale du 200m dos. Engagé aux côtés de Geoffroy Mathieu dans la première demi-finale, le Tricolore en a pris la quatrième place en 1’53’’01. La deuxième course n’ayant pas permis à plus de quatre nageurs d’aller plus vite que lui, Antoine Herlem se qualifie avec le huitième et dernier temps quand Geoffroy Mathieu termine avec le 13eme temps (1’55’’46). Des demi-finales qui ont été dominées par Lorenzo Mora en 1’50’’17 devant Aleksei Tkachev (1’50’’96) et Radoslaw Kawecki (1’51’’40). Jordan Pothain a également échoué lors des demi-finales du 100m nage libre. Engagé dans la deuxième demi-finale, le Tricolore n’a pris que la sixième place en 47’’89 pour le 11eme temps au cumul des deux courses. Juste avant, Thomas Piron a tout donné mais n’a pu faire mieux que huitième lors de la première demi-finale en 48’’29, soit le moins bon temps des seize engagés. Devant son public, Kliment Kolesnikov a signé le meilleur temps en 45’’85 juste devant Alessandro Miressi (45’’87) et son compatriote Vladislav Grinev (45’’95).


Szabo plus rapide que jamais


Une journée de samedi qui a vu Szebasztian Szabo battre le record d’Europe et égaler le record du monde du 50m papillon en 21’’75 pour aller chercher le titre continental devant les Italiens Matteo Rivolta (22’’14) et Thomas Ceccon (22’’24). Sarah Sjöström, quant à elle, est passée deux fois par le bassin. Tout d’abord, la Suédoise a facilement remporté le titre sur le 100m papillon en 55’’84 devant Anna Ntountounaki (56’’35) et Anastasiya Shkurdai (56’’35). En fin de programme, elle a signé le meilleur temps des demi-finales du 50m papillon en 24’’92 devant Silvia di Pietro (25’’03) et Maaike de Waard (25’’11). Les Pays-Bas ont également dominé la finale du 4x50m nage libre mixte en 1’28’’93 devant l’Italie (1’29’’40) et la Russie (1’29’’40). Ilya Shymanovich a remporté le titre européen sur le 200m brasse en 2’01’’73 devant Arno Kamminga (2’01’’74) et Mikhail Dorinov (2’02’’07) quand Anastasya Gorbenko était intouchable sur le 200m quatre nages avec une victoire en 2’05’’17 devant Maria Ugolkova (2’06’’41) et Viktoria Gunes (2’07’’67). Les demi-finales du 200m. Marrit Steenbergen, pour sa part, a signé le meilleur temps des demi-finales du 200m nage libre devant en 1’53’’48 devant Katja Fain (1’54’’38) et Isabel Gose (1’54’’91). Andreas Vazaios, quant à lui, a pris rendez-vous pour la finale du 100m quatre nages avec le meilleur temps des demi-finales en 51’’54 devant Marco Orsi (51’’61) et Andrey Zhilkin (51’’98). Enfin, la Russie a pu apprécier la performance de Nika Godun lors des demi-finales du 50m brasse, avec la meilleure performance en 29’’57 devant Benedetta Pilato (29’’67) et Ida Hulkko (29’’68).

>